FR
EN

LIVRES ANCIENS

Consulter les détails de la vente
Consulter les actualités de la vente
Lot 308
BROUAUT, Jean.
Traité de l'eau de vie, ou anatomie théorique et pratique du vin, divisé en trois livres. Composez autrefois par feu M. I. Brouaut, médecin.

In-4°, (12 ff), 12 pages, (4 ff), 115 pages, 56 pages. 1/2 veau fauve. Reliure pastiche du XXème siècle. (Déchirure sans manque sur le titre. Quelques rousseurs. Il manque la planche hors-texte des sept médaillons embléùatique ; et le dernier feuillet, non chiffré, de la seconde partie sur lequel figure la marque alchimique de Jacques de Senlecque).

Paris, Jacques de Senlecque et Jean Henault. 1646.

Seule édition de cet important et rare traité publié après la mort de Brouault (1540-1604), "médecin, alchimiste, bouilleur de cru et controversiste protestant" (Oberlé) par l'avocat au Parlement Jean Ballesdens et l'imprimeur, graveur et alchimiste Jacques de Senlecque. L'ouvrage, divisé en trois parties (eau-de-vie, vin et liqueurs) s'intéresse à l'art distillatoire du point de vue hermétique. "La magnifique gravure sur cuivre qui orne le titre montre Basile Valentin et Hermes Trismégiste avec des symboles alchimiques, des instruments chimiques et des instruments de musique." (Oberlé). 12 figures gravées sur bois dans le texte représentent des fourneaux, des alambics et des vaisseaux à distiller.
La dernière partie du livre -56 pages avec pagination séparée- est intitulée "L'Imprimeur au Lecteur, sur l'explication de sa marque typographique ou écusson harmonique en faveurdu vin ou de l'eau-de-vie".

(Wellcome, II, 247. Duveen, page 102. Oberlé, n°1076 :"Livre rarissime".)
Estimation : 300 € ~ 500 €
BROUAUT, Jean. 
Traité de l'eau de vie, ou anatomie théorique...
Lot 308
Lot 315
DU VERDIER, Antoine & MESSIE, Pierre (1497-1551).
- Antoine Du Verdier : Les diverses leçons d'Antoine Du Verdier, Sieur de Vauprivaz etc... suivans celes de Pierre Messie. Contenans plusieurs histoires, discours et faicts mémorables recueilliz des auteurs grecs, latins et italiens.
Lyon, Etienne Michel, 1580.
(La Perrière, n°18, page 148. Baudrier, IV, 139)

(Précédé par : )
- Pierre Messie : [ Les diverses leçons de Pierre Messie, gentilhomme de Séville, avec trois dialogues dudict auteur, contenans variables et mémorables histoires mises en françois par Claude Gruget. Lyon, Barthélémy Honorat, 1580 ].
(Baudrier, IV, 138)

2 ouvrages en 1 vol. petit in-8, pleine basane de la fin du XVIIIème (Reliure très endommagée).
- Antoine Du Verdier : (10 ff), 422 pages et (11 ff).
- Pierre Messie : 661 pages et (5 ff). NB : les 2 premiers feuillets, dont le titre, manquent.

Ces deux ouvrages traitent de toutes sortes de sujets : "Des jours caniculaires ; de l'Empire des Turcs ; des victoires des Amazones ; des Templiers ; de l'amitié conjugale ; de l'invention de la première librairie du monde ; de N.S. Jesus Christ ; de la Septante etc... (Messie). "De l'enfer et du feu éternel ; de Prêtre Jean , roi d'Ethiopie ; de l'invention de l'imprimerie ; de l'art de naviguer ; de plusieurs espèces de folie ; de plusieurs femmes qui aimèrent ardemment leurs maris et souffrirent beaucoup pour eux ; de l'efféminé Sardanapale XXXVème roy des Assyriens, etc... (Du Verdier)
Estimation : 100 € ~ 200 €
DU VERDIER, Antoine & MESSIE, Pierre (1497-1551). 
 - Antoine...
Lot 315
Lot 320
GENIE MILITAIRE.
Etat des Officiers de l'Arme du Génie. An XII. A Paris, de l'Imprimerie de Valade, Rue Coquillière .
In-8, (1f), 58 pages. Plein cuir de Russie cerise ; triple encadrement de roulettes (fleurs de lys, pointillés et chaînette) ; dos orné, sa,s nerf ; roulette sur les coupes ; roulette intérieure. Tranches dorées. (Quelques petites taches sur les plats ; un coin écrasé ; papier légèrement roussi au centre des 4 derniers feuillets. Gardes établies vers 1860, recouvrant les gardes anciennes.)
Ouvrage tiré à très petit nombre, celui-ci sur vélin fin, et publié de manière anonyme. L"auteur est Pierre Alexandre Joseph Allent (Saint-Omer 1772-Paris 1837). Après avoir pris part aux guerres de la Révolution et de l'Empire, il fut nommé en 1814 chef d'état major des Gardes Nationales du Royaume et devint Pair de France en 1832. L'un des ouvrages majeurs de P.A.J. Allent est son Histoire du corps impérial du Génie, dont la première partie seule fut publiée en 1805.

Ex-dono sur une garde blanche de J. Boulatignier à E. David, avec une longue note du donateur, datée 1868 : " Le précis historique sur les corps du génie est dû à Mr Allent, l'un des hommes qui ont le plus honoré le Conseil d'Etat par l'étendue et la variété de ses connaissances. " (en tout 10 lignes). S. Joseph Boulatignier, né en 1805, maître des requêtes au Conseil d'Etat, est l'auteur, avec le baron J.Marie de Gérando (par ailleurs biographe de P.A.J. Allent), d'Institutes de Droit Administratif, publiées en 1842. (Exemplaire cité dans Wikipedia, à la rubrique Allent)
Estimation : 80 € ~ 120 €
Lot 320
Lot 321
GEOFFROY DE VENDÖME (1070-1132) & BAUDIER, Dominique (Lille 1561-Leyde 1613).
Réunion de 2 ouvrages du début du XVIIème siècle.

- Goffridi Abbatis vindocinensis S. Priscae Cardinalis Epistolae, Opuscula, Sermones. J. Sirmondus ... primum in lucem eruit ac notis epistolas illustravit
Paris; ex officina Nivelliana, sumptibus Seb. Cramoisy. 1610.
Fort in-8 en 2 parties, plein veau du temps, encadrement à la Du Seuil, dos sans nerf. (1 mors fendu, coiffes endommagées)
Ex-libris manuscrit Sancti Ioan. ambian. (Saint Jean d'Amiens) daté 1680.
Les oeuvres de Geoffroy, abbé de la Sainte Trinité de Vendôme, ne connurent pas de réédition jusqu'à 1854. Depuis cette date, 7 éditions, dont 5 depuis 1980.

- Dominici Baudieri poematum nova editio.
Leyde, Louis Elzevier, 1616.
Fort in-8, vélin à recouvrements.
Une longue notice sur Wikipedia nous apprend que Baudier, condisciple à Genève de Lambert Daneau et Théodore de Bèze, fut tour à tour (et entre autres) reçu avocat à Tours en 1592 ; gardien de la bibliothèque du financier italien Scipion Sardini à Chaumont sur Loire ; secrétaire de Christophe de Harlay, ambassadeur de France auprès de la reine Elizabeth ; titulaire des chaires d'histoire et de droit romain à l'Université de Leyde ; en charge de l'historiographie des Etats de Hollande ; auteur de près de 30000 vers de poésie néo-latine. etc... etc...C'était par ailleurs un parfait helléniste.
Les frères Haag (in La France protestante) précisent pour compléter le portrait que "Baudius était trop adonné aux amours faciles, et que le surnom d'Ancillarius ne lui fut pas appliqué sans raison". Conclusion de l'article de Wikipedia : 'Menant une vie où le vin et les femmes tenaient une part excessive, il souffrit de fièvre, de délires et d'insomnie et mourut à 52 ans, laissant sa seconde femme enceinte d'une fille".
Estimation : 100 € ~ 200 €
GEOFFROY DE VENDÖME (1070-1132) & BAUDIER, Dominique (Lille 1561-Leyde 1613)....
Lot 321
Lot 339
LOUIS DE BLOIS- CHATILLON (1506-1566)
D. Ludovici Blosii Abbatis Laetiensis ... pera quae ut varia eruditione et eximia pietate eaque singulari sunt referta...
Cologne, héritiers de Materne Cholin. 1589..

Petit in-folio, (4 ff), 768 pages, (1 f.) et (8 ff). Plein veau fauve sur ais, important décor à froid composé d'un encadrement de deux larges roulettes à décor de cordon, dans lequel s'inscrit un rectangle, et délimité par une roulette sur laquelle sont représentées des portraits antiques. Fortuna, Justicia et Prudencia (cette roulette porte la date de 1560) ; au centre deux roulettes accollées. Au dessus de ce rectangle, un cartouche porte les lettres EL CI ; au dessous dans un autre cartouche, la date de 1597. Intéressante reliure du temps, (Dos refait au XVIIIème ; important manque de cuir sur le second plat. Titre déchiré, sans manque ; mouillure marquée dans la partie supérieure des feuillets.)

Intéressante reliure, probalement d'Allemagne du Sud, portant au contre-plat un émouvant ex-dono en latin, daté du 1er septembre 1597, écrit par un certain Frère Robert, offrant cet ouvrage aux "chères Soeurs Elizabeth et Catherine" de Loesheim, en souvenir de leurs entretiens. Losheim est situé à la frontière belgo-allemande.
Les lettres EL C dans le cartouche supérieur sont probablement les initiales des prénoms des deux "dilectae sorores".
Louis de Blois, dont les oeuvres furent publiées pour la première fois chez Plantin en 1566, tente à la fois une synthèse de la mystique rhénane, et une réforme plus exigeante encore de la règle de Saint Benoit.
Estimation : 200 € ~ 300 €
LOUIS DE BLOIS- CHATILLON (1506-1566)
D. Ludovici Blosii Abbatis  Laetiensis...
Lot 339
Lot 344
MONCONYS, Balthazar de (1608-1665).
Journal des voyages de Monsieur de Monconys ... où les sçavants trouveront un nombre infini de nouveautez en machines de mathématique, expériences physiques, raisonnemens de la belle philosophie, curiositez de chimie, et conversations des illustres de ce siècle. Outre la description de divers animaux et plantes rares, plusieurs plaisirs inconnus pour le plaisir et la santé, les ouvrages des peintres fameux, les coutumes et les moeurs des nations...
Publié par le Sieur de Liergues, son fils.
Lyon, chez Horace Boissat et George Remevs. 1665-1666.

3 tomes en 1 fort volume in-4°. Tome I : (4 ff), 10 pp, (1 f), 491 pages. Tome II : (2 ff), 503 pages. Tome III : (4 ff), 60 pp, 56 pp, 44 pp, 96 pp et (13 ff) pour les différentes tables. Plein veau du temps, dos très orné. (Usures aux coiffes et aux coins, mors fendus. Page de titre froissée. Rousseurs uniformes).

Seule édition de cette relation considérée comme très rare par Chadenat, illustrée de 30 planches hors-texte gravées sur cuivre, représentant machines et engins scientifiques, vues et monuments, prodiges naturels comme geysers, volcans etc... Monconys est un voyageur perpétuel, constamment animé par la curiosité : il s'intéresse aussi bien aux cabinets de curiosité européens, qu'aux crocodiles du Nil et aux momies égyptiennes, aux récits d'un alchimiste qu'aux traditions orientales, aux mathématiques, à la physique, aux "autres" médecines..
Publié l'année même du décès de Monconys par son fils, ce journal de ses nombreuses itinérances à travers la France, le Portugal, l'Espagne, l'Itale, l'Angleterre, les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Egypte, la Syrie, l'Anatolie, est un des plus passionnants récits de voyage de son temps.
L'ouvrage se termine par ses poèmes, son traité de l'algèbre et un étonnant Recueil de divers secrets et recettes.

(Chadenat, 1171. Caillet, 7642).
Estimation : 400 € ~ 600 €
MONCONYS, Balthazar de (1608-1665). 
Journal des voyages de Monsieur de...
Lot 344
Lot 349
PETITAIN, Louis Germain. (1765-1820)
Recueil factice de 29 pièces imprimées et une dizaine de pages manuscrites de Louis-Germain Petitain. (Vers 1790-1806)
..In-8, cartonnage du temps. (Très fortes mouillures)
Ex-dono de Petitain au grand libraire-éditeur Antoine-Augustin Renouard, daté du 14 ventôse an XIII.
Parmi les imprimés, tous publiés anonymement, ou signés des initiales G. P, ou de pseudonymes, comme Malo Cloud Polichinelle, ou Ignace Larigot "Sous directeur du spectacle ambulant des Fantoccini Nationaux". :
-"Je ne suis qu'une bête ; mais voilà ce que je dis, moi" ( 1 feuillet in-4°. Slnd. Circa 1795).
-"Polichinelle agioteur, comédie présentée à plusieurs théâtres et partout refusée, pour raisons" (Desenne, an IV)
- Description d'une machine curieuse nouvellement montée au Palais ci-devant Bourbon. Paris, an VI.
- Traité complet d'économie domestique à l'usage de ceux qui ont encore quelque chose par un homme qui n'a plus rien. Paris, 1800.
-Lettre sur la consommation du bois dans les Bureaux de la République. Slnd.
- Les Français à Cythère. Comédie héroïque .. non représentée. Paris, Honnert an VI.
- Code de l'Honorable Société de la Marmite, en séance quotidienne chez Madame Roche à Cassel. Le 11 juin 1809.. 4 pages. Avec longues notes à la plume : "C...B... nous quitte. Ah! Quel dommage. Cerf Berr de Nancy : juif très aimable et très honnête homme, mangeant volontiers du jambon de Westphalie..."

etc...
Estimation : 50 € ~ 100 €
PETITAIN, Louis Germain. (1765-1820) 
Recueil factice de 29 pièces ...
Lot 349
Lot 368
SAINT-VICTOR, J.B. de.
Tableau historique et pittoresque de Paris, depuis les Gaulois jusqu'à nos jours. A Paris, chez H. Nicolle et chez Le Normant. De L'imprimerie des Frères Mame. 1808-1812.

4 volumes grand-4° (320X250mm) dont 1 d'atlas. 1/2 basane mouchetée, coins de vélin vert; reliure du temps. Exemplaire non rogné. (2 coins écrasés; basane un peu sèche. Quelques légères rousseurs. Déchirure marginale sans manque pages 283-284, tome I. Mouillures sur une quarantaine de planches, plus marquées à la fin de l'atlas)...

Collation :
Tome I : faux-titre, titre sans nom d'auteur, titre ajouté avec nom d'auteur, (2ff) de dédicace à Louis XVIII datés du 1er juin 1814; 532 et 34 pages, (1f) d'errata.
Tome II : faux titre, titre ajouté avec nom d'auteur, titre sans nom d'auteur; 5-768 pages.
Tome III : faux-titre, titre sans nom d'auteur, titre ajouté avec nom d'auteur. 5-872 pages.
Atlas : (60+51+71) = 182 plans et planches gravées à l'aquatinte certaines avec plusieurs sujets. Les serpentes de Chine ont été supprimées.

Nonobstant les défauts signalés, agréables exemplaire. Les volumes de texte sont illustrés de plusieurs dizaines de vignettes à l'aquatinte, protégés par des serpentes de Chin..

L'impression s'acheva en 1812, pendant la campagne de Russie; certains exemplaires furent aussitôt vendus, sans nom d'auteur sur le titre. Les titres avec nom d'auteur, ainsi que la dédicace élogieuse à Louis XVIII, furent ajoutés aux invendus, qui furent proposés pendant la première Restauration.

(Tourneaux, Histoire de Paris pendant la Révolution française, 12049).
Estimation : 700 € ~ 1 000 €
Lot 368
Lot 370
ALBERTI, Léon Battista (1404-1472).
L'Architecture et art de bien bastir du Seigneur Leon Baptiste Albert, Gentilhomme Florentin, divisée en dix livres. Traduicts de latin en françois, par deffunct Jan Martin, nagueres Secrétaire du Reverendissime Cardinal de Lenoncourt.
Paris, Jacques Kerver, libraire iuré demourant aux deux Cochetz, Rue Sainct Iaques. 1553
(Colophon : Imprimé à Paris par Robert Massellin, pour Iacques Kerver, Libraire iuré en l'Université de Paris ... et fut achevé d'imprimer le deuxième iour d'Aoust 1553).
In-folio (328 X 219 mm). (8 feuillets) dont le titre imprimé dans un grand encadrement, 228 feuillets. (en réalité 231 : une planche supplémentaire au cahier E, et deux feuillets supplémentaires entre les cahiers G et H, signés H).
Collation : à8, a-f6, g8, , h-z6, A-D6, E6 (+1), F6, G6, H6 (+2), I-N6..
Nombreuses erreurs de pagination : 53 numéroté 54, 118 numéroté 121, 131 numéroté 127, 134 numéroté 130, 148 numéroté 150.
Plein veau raciné du XVIIIème siècle. (Coiffes, coins et coupes de queue frottées ; un mors de tête fragilisé sur 5 cm. Rares mouillures saines dans les marges de queue. La figure du feuillet 172 verso, comme dans l'exemplaire de la BN, a été amputée de quelques millimètres par le relieur.)
Edition originale de la première traduction en français du De Re Aedificatoria de Leon Battista Alberti Florence, 1485), premier livre d'architecture publié en Occident.
Alberti, ingénieur, mathématicien, cryptographe et architecte est l'un des humanistes les plus accomplis de la Renaissance Italienne. Il est considéré sur certains plans comme un précurseur de Vinci.
L'ouvrage est illustré d'un portrait en médaillon d'Alberti, et de 94 bois gravés, dont 45 à pleine page.
Jean Martin (1507-1553), traducteur, entre autres, de Vitruve et de Serlio (1545-1547), ainsi que du Songe de Poliphile (1546),de la Théologie Naturelle de Raymond Sebond (1551) mourut "lorsque cette impression estoit presque achevée". (Dédicace de Denis Sauvage).
Parmi les pièces liminaires, longue épitaphe de Jean Martin par Pierre de Ronsard en 116 vers.
"First edition of french translation... This volume, beautifully printed in roman types with charming headpieces and initials, was published after the death of Jean Martin." (Fowler, The Fowler Architectural Collection of the John Hopkins University, n°7)
Réf :
Fowler, 7; Kat. Berlin, 2553; Brun, 106.
Estimation : 3 000 € ~ 5 000 €
ALBERTI, Léon Battista (1404-1472). 
 L'Architecture et art de bien...
Lot 370
Lot 372
LABACCO, Antonio (1495-1570).
Libro d'Antonio Labacco appartenente à l'architettura nel qual si figurano alcune notabili antiquita di Roma

(Venise), Iohannes Bonus aer excudit anno Domini 1567.

Grand in-folio (410 X 270 mm). Titre avec portique, et 26 planches, dont 3 doubles et 1 triple, et 2 pages de texte explicatif après la planche triple "Porto di Trajano, Porto di Claudio".
Plein veau fauve, encadrement de filets dorés, large fer azuré d'arabesques au centre des plats. Tranches dorées. Reliure du temps. (Manque le caisson de queue ; coiffe très endommagée en tête ; coins et coupes très frottés ; manque de cuir sur le second plat.)

Première édition vénitienne, tout aussi rare que les quatre éditions qui la précédent (1552, 1557, 1558,1559), toutes trois imprimées "Roma, in casa nostra".

Elle diffère des éditions romaines par la suppression des 3 feuillets de texte comprenant les privilèges des papes Paul III (Alexandre Farnèse), mort en 1549 ; Jules III, mort en 1555 ; et Paul IV, mort en 1559 ; et la courte préface de Labacco. Elle contient les planches des éditions précédentes, certaines tirées en contre-partie, certaines avec des textes italiques nouveaux. Le feuillet de texte (feuillet 32) est d'une en page différente : . La planche Tempio nel Foro di Traiano (feuillet 17) n'apparait pas dans les exemplaires de 1552 consultés sur Gallica.

5 feuillets blancs.
Feuillet 1 :Titre (verso blanc)
Feuillet 2 : planche numérotée 6. La forma del molo ne la partie di fuori.
Feuillet 3 : planche numérotée 6. La Colonna nel foro di Traiano. Numérotée 6.
Feuillet 4 : planche non numérotée. Piante del molo di Adriano.
Feuillets 5-6 : planche double numérotée 10-11. Piante del tempio nel foro di Traiano. Texte recomposé
Feuillets 7-8 : planche double numérotée 14-15. Lo diritto de la passata pianta.
Feuillet 9 : planche numérotée 19. Pianta del tempio seguente.
Feuillet 10 : planche numérotée 20. Sans titre. Texte : appresso l'apertura.
Feuillet 11 : planche numérotée 17. Sans titre. Texte. Dove e al presente la chiesa di Sant'Adriano.
Feuillet 12 : planche non numérotée. Sans titre et sans texte : détails de Sant'Adriano. Inversée.
Feuillet 13 : planche numérotée 33. Pianta del seguente tempio.
Feuillet 14 : Planche numérotée 34. Sans titre. 2 lignes de texte : Il presente edificio fu cavato fra il Campidoglio et il colle Quirinale. Sans texte en 1552. Inversée.
Feuillet 15 : planche numérotée 11. Le parti del.
Feuillet 16 : planche numérotée 12. Passato Edificio.
Feuillet 17 : planche non numérotée. Tempio nel foro di Traiano. (Nese trouve pas dans l'édition de 1552 consultée)
Feuillet 18 : planche numérotée 13. Capitello de le colonne grandi del passato tempio.
Feuillet 19 :: planche numérotée 21. Membri del.
Feuillet 20 : planche numérotée 22. Passat edifitio. Inversée
Feuillet 21 : planche numérotée 14 : La parte dentro del Tempio segnata.
Feuillet 22 : planche numérotée 15. Ornamenti dl passato tempio.
Feuillet 23 : planche numérotée 36. Sans titre ni texte. Chapiteau.
Feuillet 24 : planche numérotée 35. Sans titre. Texte : Questa figura dinota li quadri sfondati. Inversée. (Sans texte en 1552)
Feuillet 25 : planche non numérotée. Diritto fuori e dentro.
Feuillet 26 : planche numérotée 28. De la passata pianta.
Feuillet 27 : planche numérotée 25. Il tempio dorico passato.
Feuillet 28 : planche numérotée 26. Pianta del tempio seguente.
Feuillet 29 : planche double non numérotée. La forma di tre templi appresso il theatro di Marcello.
Feuillets 30-31-32 : planche triple sur 3 feuillets, numérotée 29-30-(31) : Porto di Traiano. Porto di Claudio.
Feuillet 33 : texte imprimé en italique. Ho dimonstrato qui a dietro il porto. Recto : 50 lignes, verso : 23 lignes.

[Collation d'autant plus complexe que les deux exemplaires en ligne (Bibliothèque de Bavière et Bibliothèque Nationale Italienne) sont incomplets, et que la numérotation des planches est très aléatoire. En voici l'ordre :
Titre avec portique, 6 (La forma del molo ne la parte di fuori), 6 (La colonna nel foro di Traiano), non numérotée, double numérotée 10-11 (Pianta del Tempio nel foro di Traiano), double numérotée 14-15 (Lo diritto de la passata pianta), 19, 20, 17, non numérotée, 33, 34, 11 (Le parti del), 12, non numérotée, 13, 21, 22, 14 (La parte dentro del tempio segnata), 15 (Ornamenti del passato templio), 36, 35, non numérotée, 28, 25, 26, double non numérotée, triple numérotée 29-30 tirée sur deux feuilles assemblées, 1 feuillet de texte non numéroté.]
Estimation : 5 000 € ~ 7 000 €
LABACCO, Antonio (1495-1570). 
Libro d'Antonio Labacco appartenente à l'architettura nel...
Lot 372
Lot 379
L'EXEMPLAIRE DE COLBERT
VITRUVE. (Marcus VITRUVIUS Pollio, dit).
Di Lucio Vitruvio Pollione de Architectura libri dece, traducti de latino in vulgare.

Como, Gottard de Ponte. (Achevé d'imprimer le 15 juillet 1521)

Grand in-folio (418 X 282 mm). 4 ff chiffrés en queue, (4 ff non chiffrés), 183 feuillets chiffrés, (1 f.) d'errata. Plein veau raciné du XVIIIème siècle.
(Coiffes et coins frottés ; fente de 7 cm à 1 mors. La pièce de titre manque. Les gardes ont été décollées des contre-plats. Quelques moisissures stabilisées sur le titre n'affectent pas la solidité du papier ; d'autres, plus légères, apparaissent dans la marge de queue des 20 premiers feuillets ; d'autres encore, marquées, sur la marge de gouttière des 20 derniers feuillets. Large déchirure marginale, sans manque, au feuillet LVI, maladroitement consolidée. Les feuillets 91 verso et 92 recto sont maculés de taches grisées dans les marges)
Précieux exemplaire provenant de la bibliothèque de Colbert.

Edition originale de la première traduction en langue vernaculaire du De Architectura de Marcus Vitruvius (1er siècle avant notre ère), seul traité d'architecture de l'antiquité gréco-romaine qui nous soit parvenu.
L'ouvrage, divisé en X livres, est riche de 117 illustrations gravées sur bois in-texte, dont 10 à pleine page : colonnes, cariatides, roses des vents, engins nécessaires pour la construction, y compris en mer ; machines de poliorcétique, etc.... Certaines de ces illustrations s'inspirent de celles de l'édition latine de 1511, première édition illustrée de Vitruve, mais d'autres, dues à Cesare Cesariano (1478-1553), sont nouvelles : projections et diagrammes, proportions du corps humain (figures de l'Homme de Vitruve, d'après Léonard de Vinci) ; les plans d'élévation de la Cathédrale de Milan sont les premières représentations dans un livre imprimé d'un monument gothique).

Cesare Cesariano, peintre et architecte, élève -comme Raphael- de Bramante, est l'auteur non seulement des illustrations nouvelles, mais encore de la traduction "de latino in vulgare", et des abondantes remarques et notes explicatives. Ces commentaires sont d'autant plus intéressants que, non content d'expliquer les difficultés du texte de Vitruve, Cesariano en actualise les théories, en les rapprochant de celles de son maître Bramante et des architectes et artistes lombards du début du XVIème siècle.

L'histoire de cette superbe édition publiée par le typographe milanais Gottardo da Ponte, installé à Côme depuis 1519, est longue et complexe. Cesariano commence son ouvrage à Rome en 1513. Ses mécènes, afin de donner l'apparence d'une oeuvre collective, lui imposent des collaborateurs, l'humaniste Benedetto Giovio et Bono Mauro - avec qui l'auteur ne s'entend pas. La rupture définitive a lieu pendant l'impression du livre IX. Cesariano abandonne ses "associés", et emporte avec lui le manuscrit de la fin du Livre IX et de tout le livre X. Ce manuscrit inédit a été retrouvé à Madrid en 1986 et publié en 1995.
La fin du Livre IX et le Livre X de l'édition de Gottardo da Ponte a donc été commentée et illustrée par les deux "mauvais collaborateurs". L'affaire eut de longues suites judiciaires.
(Sur ce sujet, voir l'article d'Alessandro Rovetta, sur le site Architectura du CESR de Tours).

C'est sans doute à cause de cette fin malheureuse que le nom de Cesariano n'apparait ni sur le titre, ni au bas de la dédicace à Léon X. Ce n'est qu'à la fin du dernier feuillet non chiffré de l'avis au lecteur que l'on peut lire :" Caesare Cisarano circa il fine de magio del anno presente 1521 havendo commentato e dato le copie a li impressori.. se partite da Como, e lasso lopera imperfecta ... Furono richesti Benedicto Jovio e Bono Mauro..."

Provenance :
Ex-libris manuscrit fin XVIème : "Ce livre appartient à Monseigneur d'Entraigues".
Ex-libris manuscrit sur le titre, de la main d'Etienne Baluze, bibliothécaire de Colbert à partir de 1667 : "Bibliotheca Colbertina".

En 1673, c'est précisément sur les instances de Jean-Baptiste Colbert, Surintendant et Ordonnateur des bâtiments du Roy, qu'est publiée de manière luxueuse la savante traduction française de Vitruve par Claude Perrault.

( Printing and the Mind of Man, 26 : "It has splendid new illustrations, some of which are now attributed to Leonardo da Vinci, and is the most beautiful of all the early editions'":
Fairfax-Murray, 2338. Fowler, n°395 : "The plans and elevations of Milan Cathedral, leaf XIV-XV, are said to be the earliest authentic representations of Gothic architecture in a printed book". A.W. Pollard, Early Italian Books, n°232 : "Sumptuous book". Cigognara n°698)
Estimation : 15 000 € ~ 20 000 €
L'EXEMPLAIRE DE COLBERT
VITRUVE. (Marcus VITRUVIUS Pollio, dit). 
Di Lucio Vitruvio...
Lot 379
Lot 380
ARCHITECTURE
MICHEL, Nicolas-Léopold.
Recueil des fondations et établissemens faits par le Roi de Pologne, Duc de Lorraine et de Bar, qui comprend la construction d'une nouvelle Place, au milieu de laquelle est érigée la statue de Louis XIV, et les bâtiments que Sa Majesté Polonoise à [sic] fait élever dans la ville de Nancy pour son embellissement. Nouvelle édition, augmentée et corrigée.
A Lunéville, chez Claude-François Messuy, imprimeur du Roi. 1762.
(A la suite :)
Compte général de la dépense des édifices et batimens que le Roi de Pologne, Duc de Lorraine et de Bar, afait construire pour l'embellissement de la ville de Nancy depuis 1751 jusqu'en 1759.
A Lunéville, chez Claude François Messuy, imprimeur du Roi. 1761.

2 ouvrages en 1 volume grand in-folio (450 X 270 mm). Recueil : (4 ff) et 187 pages. Compte général : (1 f.), 135 pages, (1 f. blanc), XII pages. Exemplaire non rogné, couvert d'un rare papier dominoté portant le nom de "Jean- Charles Didier, cartier dominotier" sur le premier contre-plat. (Papier dominoté partiellement manquant sur le dos. Défauts dans le Compte général : large fenêtre découpée dans le feuillet P pages 54 et 55, supprimant la satue pédestre de Louis XV ; auréole pages 72-73 ; déchirure marginale sans manque sur le dernier feuillet. Rousseurs éparses).

Ouvrage important, illustré dans le Recueil de deux vignettes et d'un cul-de-lampe gravés par Collin d'après Girardet ; et dans le Compte général de deux vignettes, de deux culs-de-lampe et de 11 figures sur cuivre (bâtiments, places, fontaines) in-texte gravées par Collin d'après Girardet. [NB : la figure représentant la statue pédestre de Louis XV a été découpée dans notre exemplaire] ; d'un plan dépliant de Nancy, et de 3 grandes planches dépliantes en taille-douce gravées par Langramelle d'après Lamour, serrurier du Roi, mesurant 450 X 620 mm. Exemplaire très plaisant, dans son papier dominoté d'origine -en dépit des défauts signalés.
(Berlin Katalog, 2550).
Le dominotier et cartier Jean-Charles Didier est installé à Epinal au milieu du XVIIIème siècle.
Estimation : 400 € ~ 600 €
ARCHITECTURE
MICHEL, Nicolas-Léopold. 
Recueil des fondations et établissemens faits par le...
Lot 380
Lot 381
HEURES DE SALISBURY.
Horae beatae Mariae Virginis secundum usum Sarum
(Flandres, vers 1500).
Manuscrit sur vélin fin. Grand in-8 (203 X 135 mm). 137 feuillets à 17 lignes par page.
Velours XIXème dans le style néo-gothique, avec fermoirs métalliques. (Il manque une douzaine de feuillets, -en particulier toutes les miniatures à pleine page. La marge de queue du feuillet 108 a été découpée).

Seize feuillets sont ornés au recto d’une grande initiale à fond d’or (circa 33 X 34 mm), dans laquelle s’inscrit une fleur, une pierre précieuse, un oiseau ou un fruit. Larges bordures d’encadrement sur fond d’or, avec fleurs variées (parfois dans un vase), fraises et groseilles, oiseaux, escargots, chenilles et papillons, mouches, joyaux et pierres précieuses. Sur le feuillet 4 (dont le texte commence par le premier verset du psaume 70) est peint un oiseau fantastique à tête humaine portant des cornes, la queue se transformant en joueur de luth. Sur le feuillet 13 (Commémoration de Thomas Becket) au milieu du décor de fleurs et d’animaux, un archer décoche une flèche (33 X 25 mm) : c’est la seule figure humaine présente sur ces 16 feuillets enluminés.

Liste des feuillets ornés :
- feuillet 1 : Incipiunt horae beatae Mariae virginis secundum usum Sarum (Salisbury)
-feuillet 2 : Incipit Psalterium Beati Hieronimi
-feuillet 4 : Deus in adjutorium meum intende (Premier verset du psaume 70)
- feuillet 6 : Ad completorium converte nos deus salutaris noster (psaume 84)
- feuillet 7 : Incipiunt quindecim orationes ad dominum nostrum
-feuillet 8 : Commemoratio de sancta Maria Magdalena
- feuillet 9 : Commemoratio de sancta Margareta
- feuillet 10 : Commemoratio de sancta Katherina
- feuillet 11 : De sancta barbara
- feuillet 12 : Commemoratio de sancto Iohanne euuangeliste
- feuillet 13 : Commemoratio de sancto Thoma Cantuariensi (Cantuaria pour Canterbury). « Gaude lux londoniarum : Thoma tutor animarum : dei providentia » etc…
- feuillet 14 : Commemoratiode sancto Johanne Baptista
- feuillet 15 : Commemoratio de sancto Georgio
- feuillet 16 : Commemoratio de sancta Anna
- feuillet 72 : Incipiunt vigilie mortuorum
- feuillet 97 : Incipiunt commendationes animae

Le texte du feuillet 13 est une prière particulière en l’honneur de Thomas Becket, archevêque de Canterbury (Cantuariensis), assassiné dans sa cathédrale le 29 décembre 1170.
Dans la litanie des saints (feuillets 62 à 65), figurent quelques saints spécifiquement anglais :
- Saint Thadée : Thadée Mac Carthy, évêque de Cork et de Cloyne. (XVème siècle)
- Saint Oswald : archevêque d’York (Xème siècle).
- Saint Swichine, ou Swithin : évêque de Winchester (IXème siècle)
-Saint Birine, évêque d’Oxford (VIIème siècle)
- Sainte Editha, fille naturelle d’Edgar, roi d’Angleterre (Xème siècle)
- Sainte Brigida, patronne de l’Irlande (VIème siècle) etc…

Le texte, à l’encre noire avec quelques passages en rouge, est rehaussé de plus de 1000 initiales d’une grande finesse, peintes à l’or sur fond rouge minium, la plupart de la hauteur d’une ligne et demie (6 X 12 mm), mais souvent de deux lignes et demie (15 X 15 mm) ou 3 lignes et demie (20 X 28 mm). Les initiales des litanies des saints sont particulièrement saisissantes.

Le commanditaire était assurément un notable anglais, mais le manuscrit, à coup sûr, a été établi dans un atelier flamand (Gand ou Bruges), dont la réputation était telle que les demandes "sur mesure" (litanies des saints en particulier) provenaient de toute l'Europe.

D’une très grande qualité, mais malheureusement amputées d’une douzaine de feuillets, ces Heures appartiennent à l’Ecole dite Ganto-Brugeoise, qui renouvelle l’art de la miniature au tournant des XV et XVIème siècles. La variété des motifs, issus directement de la peinture flamande ; l'exceptionnelle maîtrise du travail de l'or, aussi bien dans les à-plats des bordures que dans les innombrables initiales, petites ou grandes, peintes à l'or sur fond au minium (certains des maîtres enlumineurs étaient aussi orfèvres) ; la riche symbolique des sujets évoquant l'éternité ou la réincarnation (paons, oiseaux de Paradis, chenilles et papillons, fleurs épanouies, archer décochant une flèche vers le ciel) ou simplement le travail de l'enlumineur itinérant de ville en ville avec son bagage sur le dos (escargot) ; la douceur des coloris traités au pastel ; tous ces éléments permettent de rapprocher l'artiste de celui qui a peint les bordures, les lettrines et les initiales, petites et grandes, du Livre de prières du Cardinal Albert de Brandebourg, du Livre d’Heures provenant d’Ince Blundell Hall (vendu chez Christie's à Londres le 23 novembre 1998), et même du célèbre Bréviaire Grimani conservé à la Biblioteca Marciana de Venise.

Souvent dites "selon l'usage de Salisbury" ("Horae secundum usum Sarum"), petite ville du Wiltshire dont l'évêché dépend de l'archevêché de Canterbury, les Heures destinées à la clientèle anglaise sont d'une très grande rareté.
Estimation : 10 000 € ~ 20 000 €
HEURES DE SALISBURY. 
 Horae beatae Mariae Virginis secundum usum...
Lot 381
Lot 393
FERRARO, Pirro Antonio
Cavallo frenato di Pirro Antonio Ferraro Napolitano, Cavallerizzo della Maesta Cattolica di Filippo II Re di Spagna...diviso in quattro libri con discorsi notabili sopra briglie antiche et moderne nel primo ; nel secondo molte altre da lui inventate ; nel terzo un dialogo tra l'autore et l'Illustr. Sig. Don Diego di Cordoua ... con un discorso particolare sopra alcune Briglie Ginette. Et nel quarto un altro dialogo ... e alcuni disegni di briglie polacche et turchesche.
Et a questi quattro libri suoi, precede l'opera di Gio. Battista Ferraro, suo padre, divisa in altri quattro libri ... dove si tratta il modo di conservare la razze, disciplinar cavalli, e il modo di curargli.
In Napoli, appresso Antonio Pace. 1602.

2 parties avec titres généraux, chacune divisée en 4 livres avec titres séparés ; en 1 vol. in-folio (355 X 260 mm). (4 ff) et 159 pages ; (3 ff), 320 pages et (2 ff), le second blanc. Vélin souple du temps.
(Quelques mouillures saines, plus marquées sur les 2 derniers feuillets. Corps d'ouvrage tendant à se déboîter. Les contregardes ont été renouvelées).

Edition originale très peu courante de ce superbe ouvrage illustré de plus de 130 bois gravés, la plupart à pleine page. Il est publié par Giovanni Battista II et Berardino Ferraro, après la mort de l'auteur, leur père, Pirro Antonio, écuyer de Philippe II d'Espagne, qui l'avait composé sous forme manuscrite et illustré dès les années 1575. C'est l'ouvrage italien sur l'équitation le plus richement illustré de la Renaissance. Quelques-unes des planches sont imprimées en noir et rouge.
Il est placé après le traité d'équitation de Giovanni Battista I Ferraro, père de Pirro Antonio, qui l'avait précédé dans la fonction d'écuyer de Philippe II.
Le Cavallo Frenato de Pirro Antonio est, quant à lui, un catalogue quasi exhaustif des brides et des mors utilisés dans la seconde partie du XVIème siècle, remarquablement dessinés par l'auteur lui-même.

Collation :
- Titre général, blason de Philippe III gravé sur bois hors-texte, dédicace à Philippe III par Giovanni Battista et Berardino Ferraro, fils de Pirro Antonio..
(Titre du Libro Primo de Gio. Battista Ferrero) , 28 pages, (Titre du Libro Secundo), 31-91 pp, (1 p.), (Titre du Libro Terzo), 95-128 pp, (Titre du Libro Quarto), 131-159 pp.
- Cavallo frenato di Pirro Antonio Ferraro : (Titre du Libro primo), (2 ff, le premier pour la Table, le second blanc), 123 pages, (1 p. blanche), (Titre du Libro secondo), 127-239 pp., (1 p. blanche) ; (titre du Libro Terzo), 243 [mal chiffrée 143] - 288 pp., (Titre du Libro Quarto), 291-320, (2 ff, le premier pour le Registre, le second blanc).

Remarque :
Le cahier duernion qq du Cavallo Frenato n'a que 3 feuillets au lieu de 4 et la pagination passe de 310 à 313, le feuillet qq4 ayant été supprimé. L'ouvrage est cependant bel et bien complet, et conforme à l'exemplaire de la Bibliothèque Municipale de Lyon, en ligne sur Numelyo (Vues 482-483).
Le relieur a placé par mégarde les pages 315-316 après 319-320.
Estimation : 3 000 € ~ 4 000 €
FERRARO, Pirro Antonio
Cavallo frenato di Pirro Antonio Ferraro Napolitano, Cavallerizzo...
Lot 393
Lot 403
LA BROUE, Salomon de
Le cavalerice françois. Composé par Salomon de La Broue, escuyer d'Escuirie du Roy et de Monseigneur le Duc d'Espernon. Contenant les préceptes principaux qu'il faut observer exectement pour bien dresser les chevaux aux exercices de la carrière et de la campagne. Le tout divisé en trois livres.
Troisième édition reveue et augmentée de beaucoup de leçons et figures par l'autheur.

A Paris, chez Abel l'Angelier, 1610.

3 tomes en 1 volume in-folio (390 X 260 mm). Titre gravé sur cuivre par de Mallery, (4 ff), 177 pages. 178 pages et (1 f). 105 pages, (1 f) et 23 pages. Plein vélin souple ivoire à petits recouvrements. Traces de lacets. (Papier de la moitié des cahiers du Premier Livre uniformémént roussi. Galerie de ver dans la marge inférieure d'une trentaine de feuillets du Troisième Livre, touchant au texte d'une douzaine de feuillets. Les 3 derniers cahiers +, ++, et +++ qui portent le titre "Avis du Sieur de La Broue sur le debvoir de l'escuyer de grande escuyrie", paginés 1 à 23, sont uniformément roussis, et souffrent d'une galerie de ver touchant au texte sur 20 pages).

"Premier traité d'équitation composé par un Français, élève de Giambattista Pignatelli à Naples, puis écuyer ordinaire à la Grande Ecurie, sur le modèle des traités italiens.". (Balsamo et Simonin). Il est illustré de nombreuses figures sur bois in-texte.
Une première édition, moins complète, avait été publiée à La Rochelle, en 1593, chez l'imprimeur protestant Jérôme Haultin.
Haultin céda son Privilège à Abel L'Angelier en juin 1600, et s'engagea à lui faire parvenir "les planches des portraicts et tailles du livre". Abel L'Angelier en fit un tirage en 1602, un second en 1608, et en commençait un troisième quand il mourut, en janvier 1610.
Le titre du Premier Livre est à l'adresse d'Abel L'Angelier, mais porte déjà un Privilège du 12 février 1610 accordé à sa veuve Françoise de Louvain. Les Second et Troisième, publiés la même année 1610, sont à l'adresse de Françoise de Louvain.

Le Premier Livre "traicte de l'ordre général et plus facile des susdits exercices et de la propreté du cavalier. Le second de modernes et plus justes proportins de tous les plus beaux airs et manèges. Le troisiesme des qualitez de toutes les parties de la bouche du cheval et des divers effets de plusieurs brides différentes pourtraites et représentées par leurs justes mesures aux lieux nécéssaires".

Provenance : cachet XIXème de la Bibliothèque de La Roche Guyon. Vendu sous le n°609 à la vente de la Bibliothèque du Château de La Roche Guyon, à Monaco, en 1987.
( Balsamo et Simonin : Abel l'Angelier et Françoise de Louvain, n°509. Nissen, 2341).
Estimation : 2 000 € ~ 3 000 €
LA BROUE, Salomon de
Le cavalerice françois. Composé par Salomon de...
Lot 403
Lot 405
LAFOSSE, Philippe Etienne (1738-1820)
Cours d'hippiatrique, ou Traité complet de la médecine des chevaux. Orné de soixante et cinq planches gravées avec soin. Par M. Lafosse, hippiatre.

Paris, chez Edme et chez l'auteur. 1772. [Imprimé à Chalons sur Marne, chez Seneuze]

Grand in-folio (502 X 330 mm.). Frontispice gravé par Prévost d'après Solli figurant un cours d'hippiatrie, faux-titre, portrait-frontispice, (2 ff) pour le titre et la dédicace à Charles Eugène de Lorraine, XI pp, (1 p), 402 pages et VI pages pour la Table. XVII pages pour l'Explication des Planches, (1 page) pour les Errata,
1/2 veau à coins. (Dos très habilement refait, avec conservation des caissons d'origine).

Très bel exemplaire de l'édition originale, avec 56 planches dans un frais coloris du temps.

Petit-fils et fils d'hippiatres et maréchaux-ferrands, Philippe Etienne Lafosse passa "par tous les grades" pour "devenir habile dans toutes les parties de l'hippiatrique et de la maréchalerie", tout en étudiant le latin, l'anglais, le dessin, l'histoire naturelle et l'anatomie comparée etc... Il rendait même visite aux équarisseurs "qui furent [ses]premiers démonstrateurs... [il profitait] sur les cadavres qu'ils laissaient ...en disséquant tantôt une partie tantôt une autre ; en examinant l'effet des maladies qui avoient causé la mort des animaux".
A l'âge de 18 ans, il est "chargé de démontrer l'anatomie du cheval aux chevau-légers" à Versailles. Pendant près de dix ans, il soigne les chevaux des régiments de cavalerie, des carabiniers, ou de la Légion Royale, ayant jusqu'à 30 maréchaux sous ses ordres.Il est nommé médecin ordinaire des Ecuries du Roi.

En 1761, il espère, en vain, que Claude Bourgelat, fondateur des premières écoles vétérinaires, lui attribue un poste de professeur. Son ressentiment est tenace, comme en témoignent les nombreuses notes de bas de page, dans lesquelles Lafosse, corrige les erreurs de Bourgelat. (Note, page 36 : "M. Bourgelat ... s'exprime ainsi en parlant du nombre des os de la queue : il en est sept à huit. C'est précisément la moitié du nombre que nous avons constamment vu. On seroit tenter de penser que cet hippotomiste a toujours eu le malheur de disséquer des chevaux auxquels on avoit coupé la queue pour lui jouer un mauvais tour".)

En 1767, il fait construire à ses frais un amphithéâtre pour y donner des cours gratuits sur l'anatomie et la pathologie des chevaux.

La publication, en grande partie à ses frais, de son luxueux Cours d'Hippiatrique, en 1772, riche de saisissantes gravures de dissection, lui vaudra une célébrité européenne - équivalente à la célébrité de Bourgelat.

Imprimé sur papier fort, l'ouvrage est illustré de 65 gravures sur cuivre, dont les deux frontispices, sept grandes vignettes in-texte, et 56 planches hors-texte en frais coloris du temps, dessinées par Harguiniez, dont 19 dépliantes.
"Les frais immenses des dessins et des gravures, qui semblent surpasser les forces d'un particulier, le choix difficile et incertain des graveurs, les dépenses excessives en tout genre, le travail multiplié à l'infini, les peines de toute espèce, rien n'a pu me retenir" (Préface de l'auteur, page X)

(Ménessier de La Lance, II, 20 : "Véritable monument élevé à l'hippologie. Papier, impression, dessin, gravure sont également soignés"; Graesse, Trésor des livres rares et précieux, IV, 77. Brunet, III, col. 765 : "Ouvrage fort bien exécuté et qui a été longtemps le meilleur que l'on eût sur cette science").
Estimation : 4 000 € ~ 6 000 €
LAFOSSE, Philippe Etienne (1738-1820)
Cours d'hippiatrique, ou Traité complet de la...
Lot 405
Lot 432
CAYON-LIEBAULT (Editions de).
Réunion de 6 ouvrages publiés à Nancy par Cayon-Liébault, 10 rue Stanislas, en cartonnages de l'éditeur, et tirés à très petit nombre (de 100 à 120 exemplaires) sur beau papier. Partiellement non coupés.

- Chroniques, lois, moeurs et usages de la Lorraine au Moyen-Age, recueillis par Jacques Bournon, Conseiller d'Etat sous le Duc Charles III ... Premier président des Grands Jours de Saint Mihiel, en 1591. Publiés pour la première fois par Jean Cayon.
Nancy, C-L, 1838. In-4°, (5 ff) et 48 pages. Cartonnage crème illustré de lithographies en noir sur les deux plats. (Infime accroc, sans manque, à la coiffe supérieure). L'ouvrage est imprimé chez Trenel; à St-Nicolas de Port, sur beau vergé.

- Triomphe du corbeau ... faict par Messire Anthoine Uzier. Nancy, Jacob Garnich, 1649 [Nancy, Cayon-Liebault, 1839. Imprimerie de Trenel à St-Nicolas de Port].
Grand in-12, (12 ff), 141 pp, (1 f) ; XIV pp, (1 f), adresse à Messieurs de la Société des Bibliophiles. Cartonnage crème de l'éditeur, illustré de lithographies sur les deux plats.
Réimpression à l'identique d'une pièce rarissime. Les XIV dernières pages, avec titre séparé à l'adresse de Cayon-Liebault, sont une post-face de l'éditeur.

- Eglise des Cordeliers, La Chapelle -Ronde, sépultures de la Maison de Lorraine. Histoireet description de ces édifices avec gravures et plans par Jean Cayon.
Nancy, C-L, 1842. (Imprimerie de Prosper Trenel à Dt-Nicolas de Port.)
Grand in-8, (2 ff), 100 pages. Cartonnage crème de l'éditeur, avec lithographies en noir sur les deux plats.

- Chronique de Richer, moine de Senones, traduction française du XVIème siècle sur un texte beaucoup plus complet que tous ceux connus jusqu'ici, publiée pour la première fois, avec des éclaircissements historiques, sur les manuscrits des Tiercelins de Nancy et de la bibliothèque publique de la même ville. Par Jean Cayon.
Nancy, C-L., 1842.
Grand in-4°, (4 ff.), VIII et 238 pages. Cartonnage crème de l'éditeur, illustré d'une lithographie sur le premier plat. . Tirage à 100 exemplaires, celui-ci numéroté 60 sur carré vergé, "papier fin collé superfin d'Annonay, non mécanique"

- - Trois lettres d'Alix de Champé, dame de Vendières, au duc de Lorraine Raoul Le Vaillant 1334-1346. Et De l'Abbaye de Beaupré, sépulture ducale.
Nancy, C-L, 1838. In-4°, (20 ff). Cartonnage rose.

- Histoire physique, civile, morale et politique de Nancy ... avec nombre de figures et plans, par Jean Cayon.
Nancy, C-L, 1846 (Imprimerie de Hinzelin à Nancy).
In-8 (210 X 150 mm), VIII et 440 pages. Nombreuses figures hors-texte. Cartonnage crème de l'éditeur, avec lithographies en noir sur les deux plats.
Estimation : 200 € ~ 300 €
Lot 432
Lot 433
CAYON-LIEBAULT (Editions de).
Réunion de 7 ouvrages publiés à Nancy par Cayon-Liébault, 10 rue Stanislas, en cartonnages de l'éditeur, et tirés à très petit nombre (de 100 à 120 exemplaires) sur beau papier. Partiellement non coupés.

- Trois lettres d'Alix de Champé, dame de Vendières, au duc de Lorraine Raoul Le Vaillant 1334-1346. Et De l'Abbaye de Beaupré, sépulture ducale.
Nancy, C-L, 1838. In-4°, (20 ff). Cartonnage rose, titre manuscrit..

- Autre exemplaire (1 cahier décousu).

- Chroniques, lois, moeurs et usages de la Lorraine au Moyen-Age, recueillis par Jacques Bournon, Conseiller d'Etat sous le Duc Charles III ... Premier président des Grands Jours de Saint Mihiel, en 1591. Publiés pour la première fois par Jean Cayon.
Nancy, C-L, 1838. In-4°, (5 ff) et 48 pages. Cartonnage vert pâle de l’éditeur, illustré de lithographies en noir rehaussées d'un passage couleur or, sur les deux plats. (L'invention de la chromolithographie est de 1837).
Gardes volantes de couleur bleu ciel. Est insérée en tête une défense de Cayon-Liebault fils contre un critique anonyme.
L'ouvrage est imprimé chez Trenel; à St-Nicolas de Port, sur beau vergé.

- Chronique de Richer, moine de Senones, traduction française du XVIème siècle sur un texte beaucoup plus complet que tous ceux connus jusqu'ici, publiée pour la première fois, avec des éclaircissements historiques, sur les manuscrits des Tiercelins de Nancy et de la bibliothèque publique de la même ville. Par Jean Cayon.
Nancy, C-L., 1842.
Grand in-4°, (4 ff.), VIII et 238 pages. Cartonnage gris clair de l'éditeur, illustré d'une lithographie sur le premier plat. (Quelques salissures sur le cartonnage). Tirage à 100 exemplaires, celui-ci numéroté 35 sur carré vergé, "papier fin collé superfin d'Annonay, non mécanique"

- Le simple crayon utile et curieux de la noblesse des duchés de Lorraine et de Bar et des eveschés de Metz, Toul et Verdun, par le sieur Mathieu Husson l'Escossois, 1674. (Nancy, C-L, 1857).
In-folio, (3 ff) et 7 planches doubles pour 348 blasons lithographiés, montées sur onglets, (2 ff.) doubles. Cartonnage gris de l'éditeur, illustré de grandes lithographies sur les deux plats. (Petit manque à la coiffe supérieure).

- - Histoire physique, civile, morale et politique de Nancy ... avec nombre de figures et plans, par Jean Cayon.
Nancy, C-L, 1846 (Imprimerie de Hinzelin à Nancy).
In-8 (270 X 175 mm), VIII et 440 pages. Nombreuses figures hors-texte. Cartonnage vert clair de l'éditeur, avec lithographies en noir sur les deux plats.

- Heraudel. Elégie de ce que la Lorraine a souffert depuis quelques années par peste, famine et guerre. Nancy, C-L, 1838.
In-4°, XIV, 28 et 17 pages. Cartonnage vert clair de l'éditeur, avec lithographies sur les deux plats.
Estimation : 200 € ~ 300 €
Lot 433
Lot 449
LE BAUD, Pierre & D'HOZIER.
Histoire de Bretagne, avec les Chroniques des Maisons de Vitré et de Laval, par Pierre Le Baud, chantre et chanoine de l'Eglise Collégiale de ND de Laval, Trésorier de la Magdelene de Vitré, Conseiller et Aumosnier d'Anne de Bretagne, Reine de France. Ensemble quelques autres traictez servans à la mesme Histoire. Et un recueil armorial contenant par ordre alphabétique les armes et blazons de plusieurs anciennes Maisons de Bretagne... Le tout nouvellement mis en lumière, tiré de la bibliothèque de Monseigneur le Marquis de Molac par le Sieur d'Hozier.

Paris, Gervais Alliot. 1638.
2 parties en un vol. grand in-folio (365 X 260 mm), plein veau du début du XVIIIème siècle, aux armes d'Anne Jacques de Bullion, marquis de Fervaque, Seigneur de Bonnelle (1679-1745), Gouverneur du Maine (Guigard, II, 104) . Dos orné dans les caissons des armes de Bullion..(Mors fendus, coiffes très endommagées ; coins usés).
(18 ff), dont 4 pages gravées d'armoiries, et 1 page pour les grandes armes du Marquis de Rosmadec, Baron de Molac ; 537 pp., (1f.)., 215 pp ; 1 f. numéroté 96-97 ; (16 ff). Très nombreuses erreurs de pagination (sans manque).

La seconde partie renferme Les Chroniques de Vitré, le Bréviaire des Bretons, long poème en vers (pages 89 à 188), la Généalogie d’Anne de Bretagne, les Mémoires servant à l'histoire de Bretagne et le Recueil armorial de Bretagne.
Le feuillet I v (pages 96-97) est fautif : le typographe a en effet omis une douzaine de quatrains du Bréviaire des Bretons. Plutôt que de le remplacer par un carton, comme il est accoutumé, l'imprimeur a lacéré mais conservé le feuillet fautif ( l'exemplaire reproduit sur Gallica présente la même particularité). Le feuillet corrigé, paginé lui aussi 96-97, est imprimé après la page 202, comme 4ème feuillet du cahier S. Le relieur, sans doute troublé par la présence de cet intrus, a, par erreur relié le cahier T, premier cahier de la Table, avant les cahiers T* et U*, derniers cahiers du texte, intitulés Recueil Armorial de Bretagne. Mais l'ouvrage est complet - et riche de cette singularité typographique.
Estimation : 600 € ~ 900 €
LE BAUD, Pierre & D'HOZIER. 
Histoire de Bretagne, avec les...
Lot 449
Lot 453
LORRAINE.
Réunion de 12 volumes sur la Lorraine
- 2 recueils fort in-8, reliés en 1/2 toile, renfermant une trentaine de plaquettes historiques ou archéologiques imprimées à Nancy; Metz, Saint-Dié, Dijon de 1850 à 1885 environ. A noter : Wiener, Recherches sur l'imprimerie cartière en Lorraine (Nancy, Wiener, 1884, 80 pages et 9 planches hors-texte) ; Meaume : Histoire de l'ancienne chevalerie de Lorraine (Nancy, Sordoillet, 1870, 117 pages) ; More : La vapeur d'eau utilisée comme force motrice en Lorraine dans le cours du XVIIIème siècle (Nancy, Berger-Levrault, 1884, 17 pages) ; Le cimetière franc du Champ des Tombes à Pompey; Meurthe et Moselle (Nancy, Crépin-Leblond, 1878, 21 pages, 1 planche dépliante) etc... etc...
- Proyart : Histoire de Stanislas Ier, Roi de Pologne, Duc de Lorraine et de Bar. Lyon, Périsse, 1826. 2 vol. in-12, basane du temps. (Coiffes émoussées).
- Oeuvres choisies de Stanislas, Roi de Pologne, duc de Lorraine, de Bar, etc...Paris, Carez, 1825. In-8, 1/2 veau du temps. (Dos frotté). Portrait-frontispice.
- (De la Pimple Solignac ) : La voix libre du citoyen ou observations sur le gouvernement de Pologne.. 1749. 2 tomes en 1 vol. in-12, veau du temps.
- Perrin de Dommartin : Le héraut de Lorraine. Nancy, Crépin-Leblond, 1902. Grand in-8, broché.
- Victor Bouton : De l'ancienne chevalerie de Lorraine. Paris, chez l'auteu, 1861. In16, 1/2 veau du temps.
- Jacquot : La musique en Lorraine. Etudes rétrospectives d'après les archives locales. Paris, Quantin, 1882. Grand in-8, 1/2 chagrin du temps. Illustrations in et hors-texte, dont un frontispice en couleurs.
- 3 autres ouvrages XIX et XXème.
Estimation : 100 € ~ 150 €
Lot 453
Lot 454
LORRAINE.
Réunion de 21 plaquettes in-12, in-8 ou in-4°, brochées ou en cartonnage d'attente :
- Elisée : Oraison funèbre de ...Stanislas I, Pologne, Grand Duc de Lituanie, Duc de Lorraine et de Bar, prononcé en l'Eglise Primatiale de Lorraine, le 10 du mois de Mai 1766.
Imprimée à Nancy et se trouve à Paris, 1766
- Elisée : [Même ouvrage]. A Nancy, chez Pierre-Antoine, Imprimeur ordinaire du Roi, de la Cour Souveraine, et Pierre Narbier. (1766)
- Regrets d'un citoyen sur la mort du Roi Stanislas que l'on peut chanter sur l'air du premier couplet des Flies d'Espagne. SLND. (Date manuscrite : 23 mars 1766)
- Blau : Notice historique sur Stanislas le Bienfaisant, depuis la violation de sa sépulture jusqu'à l'inauguration de sa statue. Paris et Nancy, 1831.
- J.L. Coster : Oraison funèbre de la Reine, prononcée dans l'Eglise du Collège de Nancy, le 12 du mois d'août 1768. Nancy, François Messin. (1768)
- Pierre : Sinastal. Histoire dumocalienne. Ouvrage qui a remporté le prix de littérature au jugement de Messieurs de la Société Royale des Sciences et Belles-Lettres de Nancy. Nancy, François Midon. (1754°
- Discours prononcé par M. le Général de Division Sokolnicki à l'occasion d'un servu=ice religieux que ses compatriotes, formant les cadres de l'armée polonaise retournant dans leur patrie ont célébré à l'Eglise de Bonsecours lors de leur passage à Nancy le 11 juin 1814
- Complainte sur la mort de Stanislas I. (Nancy, Pierre Antoine, 18 mars 1766).
- Solignac : Eloge historique de Stanislas I ... prononcé le 11 mai 1766 en la séance publique de l'Académie Royale des Sciences et Belles-Lettres de Nancy. Nancy, chez la Veuve et Claude Leseur. (1766).
- Solignac : autre exemplaire, Nancy chez la Veuve et Claude Leseur, 1766.
- Jean de Dieu-Raymond de Boisgelin de Cucé, Evêque de Lavaur : Oraison funèbre du très-haut, très-puissant et très-excellent prince Stanislas I.
Paris, Hérissant, 1766.
- Boscovich, Jésuite : Poème latin en l'honneur du Roi de Pologne, duc de Lorraine et de Bar, lu à l'Académie des Arcades de Rome ... le jour que le portrait de Sa Majesté y fut placé. Traduction de ce poème en vers françois. Nancy, Pierre Antoine. [La traduction est de Cogollin]
- Tressan : Portrait historique de Stanislas le Bienfaisant. Nancy, chez la Veuve et Claude Leseure, 1767.
- 7 autres brochures sur la Lorraine.
Estimation : 150 € ~ 200 €
Lot 454
Lot 455
LORRAINE.
Réunion de 4 ouvrages sur la Lorraine

- de Léonard : Relation exacte et impartiale de ce qui s'est passé à Nancy le 31 août [1790] et les jours précédens. Avec un détail circonstancié des événemens qui ont précédé et accompagné l'insurrection de la garnison et d'une partie de la garde citoyenne, et qui l'ont occasionnée : le tout accompagé de pièces justificatives.
Nancy, chez Mme Henry, libraire, sur les Trottoirs ;et Paris,Metz et Strasbourg. 1790.
In-4°, (2 ff), VII pages, 188 pages. 1/2 basane du temps. (Reliure solide mais très défraîchie. Quelques rousseurs et salissures).

- Essay pour servir à l'histoire métallique de Stanislas le Bienfaisant. A Nancy, Pierre Antoine, 1754. In-4°, (3 ff), 65 pages. Broché, papier dominoté à décor d'oiseaux et de fleurs. Brochure du temps.. Grandes marges. (Petits manques au dos).

- E. Thiéry : De l'amour des Lorrains pour leurs princes. Avec gravures originales reproduites par E. Thiery, graveur de la Cour d'Autriche, Conservateur du Musée de Nancy.
Nancy, N. Collin, 1869.
Grand in-folio, (20 pp) dont titre gravé sur cuivre, 3 hors-texte gravés sur cuivre ; vignettes, bandeaux, culs de lampe gravés sur cuivre. Couvertures imprimées conservées. (Le dos des couvertures manque ; les coins sont déchirés sans manque).
Impression sur beau papier vélin. Envoi de l'auteur au Comte de Warren , daté du 22 mai 1869.

-Almanach de la Cour Royale de Nancy pour l'année 1827.
Nancy, Claude-Antoine Leseur. (1826)
In-12, 201 pages et (1 f). Basane maroquinée verte, armes de France au centre des plats.
Estimation : 100 € ~ 150 €
Lot 455
Lot 472
FARRERE, Claude.
Ensemble de 11 ouvrages de Claude Farrère en édition originale (5 reliés avec couvertures conservées, et 6 brochés), Et 1 ouvrage d'Anatole France. Soit 12 volumes. Tous avec envoi au Comte de Montrichard.

-Thomas l'Agnelet, gentilhomme de fortune. Paris Ollendorff, 1913. In-12, 1/2 maroquin du temps. (Dos légèrement passé). Un des 200 numérotés sur papier vélin. Envoi au Comte Joseph de M... L'exemplaire est enrichi du premier feuillet du manuscrit de la main de Farrère.
- L'extraordinaire aventure d'Achmet Pacha Djemaleddine. Flammarion, 1921. In-12, plein veau blond aux armes du Comte de M... Exemplaire non ébarbé. Reliure du temps signée Rainsfort. Un des 175 sur papier de Hollande. Exemplaire truffé de deux lettres du Comte de M... et d'une lettre de Farrère, promettant à son ami le Comte de M... une page manuscrite de Thomas l'Agnelet. Envoi.
- Les hommes nouveaux. Flammarion, 1922. In-12, plein veau blond aux armes du Comte de M... Exemplaire non ébarbé. Reliure du temps signée Rainsfort. Un des 245 sur Hollande. Envoi. Longue note manuscrite du Comte de M... précisant que "Tolly, c'est moi...Mon ami Farrère a fait de moi un personnage de roman...". Envoi.
- L'homme qui assassina. 47 illustrations sur bois de Cochet. Paris, Crès, 1921. In-4°, plein veau brique estampé à froid orné d'une plaque représentant un cimetière stambouliote. Reliure du temps, portant l'étiquette de Kieffer. (Dos légèrement passé).Exemplaire sur vélin pur fil. Envoi.
- Dix-sept histoires de marins. Paris, Ollendorff, 1914. In-12, 1/2 maroquin à coins du temps, tête dorée. Envoi.
- Quatorze histoires de soldat. Flammarion, 1916. In-12, 1/2 maroquin à coins. Envoi.
- Trois histoires d'ailleurs (Dorbon aîné, 1921) ; Roxelane (Edouard-Joseph, 1920) ; La dernière déesse (Flammarion,1920) ; Combats et batailles sur mer (Flammarion, 1925) : 4 volumes brochés, in-12, in-8 et in-4°, tous numérotés, avec envoi.
-Fumée d'opium. Dessins de Georges Jauneau. (Ollendorff, 1921). Grand in-8, broché. Edition "de luxe", tirée à 322 exemplaires.

-Anatole France : La révolte des anges. Calmann-Lévy, 1914. In-12, plein maroquin aux armes du Comte de M.. avec envoi. (Corps d'ouvrage déboîté)
Estimation : 150 € ~ 200 €
Lot 472
Lot 476
MONTHERLANT, Henry de.
Le Chant des Amazones. Huit lithographies de Mariette Lydis.
Paris, Govone éditeur, 1931.
Grand in-4 (280 X 225mm), 98 pages ; couvertures rempliées argent et vert conservées. Chemise en 1/2 vélin et étui bordé de vélin. Frontispice en couleurs, signé par Mariette Lydis, et 7 lithographies en noir.
Tirage à 165 exemplaires. 1/150 exemplaires sur Hollande Van Gelder Zonen (n°17).
A été ajoutée, dans une chemise en 1/2 vélin et un étui bordé de vélin, in-folio (340 X 280 mm) une suite sur Chine des 8 lithographies en couleurs sur papier de Chine, la première signée par Mariette Lydis. La justification n'indique que "5 suites sur Chine
coloriées à la main par l'artiste, et marquées A, B, C, D, E". Cette suite n'est pas "marquée" d'une lettre ; elle a été montée sous passe-partout de vélin fort.
(Monod, 8353, indique par erreur 250 exemplaires sur Rives)

(On joint :)
Henri de Montherlant : Les Jeunes Filles.
Lithographies de Mariette Lydis.
Paris, G. Govone, 1938.
In-4° (320 X 225 mm), (4 ff) et 191 pages,
couvertures conservées. Plein maroquin vert,, semis
de roses sur les plats et sur le dos. Etui. (Dos insolé).
12 lithographies hors-texte en couleurs. Tirage à 382
exemplaires, celui-ci 1/350 exemplaires sur vélin de
Rives (n°182).
(Monod, 8372 ; Carteret IV, 290 :"Edition recherchée".)

Mariette Lydis (1887-1970), née Marietta Ronsperger, épousa en 1934, en 3èmes noces, le
Comte Govone, éditeur d'art.
Estimation : 200 € ~ 300 €
Lot 476
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :