FR
EN

William Welles BOSWORTH (1868-1966)

William Welles BOSWORTH (1868-1966)


Rouillac - Portrait de William Bosworth

Architecte américain, Welles Bostworth étudie au Massachussets Institute of Technology à Boston, puis, en 1896, à l'École des Beaux-Arts à Paris. De retour aux États-Unis, il se voit confié par la famille Rockefeller l'élaboration des jardins, pavillons et statuaire extérieure pour la maison familiale de Kykuit, dans la Vallée de l'Hudson. Il est également l'architecte de l'AT&T building à Wall Street et du nouveau campus du M.I.T., son ancienne école. Le bâtiment, structuré autour d'un dôme s'inspire du Panthéon parisien. Le style monumental et épuré est la marque de Welles Bosworth.

En 1922, John D. Rockfeller envoie Bostworth en France pour superviser ses actions de mécénat de restauration des châteaux de Versailles, de Fontainebleau et de la cathédrale de Reims. Bosworth construit en France, à Vaucresson, sa demeure idéale : la Villa Marietta. Il y vivra jusqu'à la fin de sa vie, comblé par les honneurs tant nord-américains que français. Marietta est un écrin pour les nombreux objets d'art et de collection que cet esthète aime à placer et accorder dans son intérieur, mélangeant style, objets et époques.

Ainsi, nous étions accueillis dans le grand hall de Marietta par le "Lion de mer" de Gaston Lachaise, premier témoignage du modernisme américain, dialoguant avec la Chatte égyptienne de bronze, Bastet. Sur la cheminée du salon reposait une paire de chiens en porcelaine de Chine du XVIIIe. Dans la salle de jeu, un portrait en pied inédit de Gaston d'Orléans rappelait le goût de ce prince qui vécut au château de Blois. Dans la bibliothèque, la collection des porcelaines de Rockefeller voisinait avec des ouvrages d'architectures anciens. Un torse de Vénus romain en marbre un autre en bronze, tout comme des toiles de Boilly ou d'après Rubens complètent l'intérieur de cet homme d'exception, à propos duquel. John D. Rockefeller disait qu'il était "l'homme avec le plus de goût qu'il connaissait" !

Numéros : 120 à 122, 129, 360, 370 et 381.

Rouillac - STATUETTE DE CHATTE BASTET.
STATUETTE DE CHATTE BASTET


Rouillac, STATUETTE DE VÉNUS.
STATUETTE DE VÉNUS.


Rouillac, TORSE DE VÉNUS.
TORSE DE VÉNUS.


Rouillac; Gaston LACHAISE (Paris, 1882 - New-York, 1935)<br />
Lion de mer.
Gaston LACHAISE (Paris, 1882 - New-York, 1935), Lion de mer.


Rouillac, Collection privée de porcelaines chinoises de M. John D. ROCKFELLER Junior. 1936.
Collection privée de porcelaines chinoises de M. John D. ROCKFELLER Junior. 1936.


Rouillac, École FLAMANDE du XVIIe siècle, suiveur de Pierre Paul RUBENS.<br />
Saint Paul.
École FLAMANDE du XVIIe siècle, suiveur de Pierre Paul RUBENS.
Saint Paul.


Rouillac, École FRANÇAISE vers 1651, atelier de Juste d'Egmont.<br />
Portrait de Gaston d'Orléans (1608-1660).
École FRANÇAISE vers 1651, atelier de Juste d'Egmont.
Portrait de Gaston d'Orléans (1608-1660).


Rouillac, Louis Léopold BOILLY (La Bassée 1761 - Paris 1845)<br />
Portrait d'Henry de Lessert Willl d'Ouchy.
Louis Léopold BOILLY (La Bassée 1761 - Paris 1845)
Portrait d'Henry de Lessert Willl d'Ouchy.
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :