FR
EN

30ème VENTE GARDEN PARTY - I

 
Consulter les détails de la vente

Lot 76

VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...
VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...
VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...
VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...
VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...
VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...
VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...
VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...
VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...
VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de...

VERSEUSE ÉGOÏSTE en argent par CAHIER pour la MAISON de BOUCHE du roi LOUIS XVIII

Le fût ovoïde repose sur trois pieds griffe en applique de cartouche, palmette, feuille de lotus et graines. Bec verseur dit "canard" agrémenté de palmes et entrelacs. Fretel en graine sur terrasse feuillagée, manche latéral en bois noirci.

Panse gravée aux armes royales de France, et sous le revers : 2 T N°9.

Paris, poinçon Vieillard, 1819-1838.
Maître-orfèvre : Jean-Charles Cahier (1772-1857) ; ne figure pas son premier poinçon (insculpté en 1801), mais le second aux LL entrelaçés insculpé en 1816.

Haut. 19 cm. Poids brut : 418 g.

A silver COFFEE POT by CAHIER for 'the MAISON de BOUCHE' of KING LOUIS XVIII. Arms of France engraved on the body. Silversmith Jean Charles Cahier Stamp. French Bourbon Restoration period.

Successeur de Biennais orfèvre de Napoléon Ier, Jean-Charles Cahier (Soissons, 1772 - Marseille, 1857) est l'orfèvre de Louis XVIII et Charles X, notamment pour la Maison-Bouche du Roi.

"La Maison-Bouche est le nom du service qui assurait la préparation et le service afférents à tous les repas et collations de la journée du Roi et de la famille royale, des invités et des officiers. Il était constitué de plusieurs centaines de domestiques (entre 200 et 800 personnes selon l’époque). Cette institution, née au XIVe siècle, est le service le plus important de la Cour : elle connut son apogée sous Louis XIV, perdura durant les règnes de Louis XV et de Louis XVI, et s’éteignit avec la royauté en 1848. Le Grand Maître de France était à la tête des sept offices qui composaient la Maison-Bouche. Le Premier Maître d’hôtel assurait le fonctionnement du Gobelet et de la Cuisine-bouche, les deux offices destinés au Service de la Table du Roi, autrement nommé « Bouche du Roi ». Les Offices-Commun, qui employaient près de 550 personnes, regroupaient la Paneterie-commun, l’Echansonnerie-commun, la Cuisine-commun, la Fruiterie, et la Fourrière. Louis XV avait réduit l’ampleur du Service de la Bouche du Roi. Les révolutionnaires abolirent évidemment cet usage qu’ils jugeaient symbolique des fastes royaux de l’Ancien Régime. En 1815, Louis XVIII a renoué avec cette pratique, rétablissant ainsi ces offices somptueux à la Cour de France. Les orfèvres parisiens et la Manufacture de porcelaine de Sèvres ont alors été invités à renouveler les services de la Bouche du Roi."
Thierry de Lachaise

Adjugé : 3 500 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :