FR
EN

30ème VENTE GARDEN PARTY - I

 
Consulter les détails de la vente

Lot 67

Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...
Grande COMMODE À PORTES à ressaut central et à colonnes...

Grande COMMODE À PORTES
à ressaut central et à colonnes détachées en placage d'acajou flammé et acajou de fil. Elle ouvre à trois tiroirs en ceinture et à deux vantaux sur un dormant à trois cannelures en laiton : la façade simule quatre portes. L'intérieur découvre un caisson à trois grands tiroirs, également aux façades en placage d'acajou, encadrées de moulures d'acajou.
Les montants arrondis en ressaut sont composés de colonnes détachées, ornées de cannelures en laiton. La base en ressaut repose sur des pieds fuselés.
Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés : moulure soulignant le marbre, entrées de serrure ajourées aux épis de blé en vis-à-vis, astragale soulignant le premier rang de tiroirs, cadres moulurés et cadres aux cordons sur les têtes des montants, bagues brettées soulignées de perles et de cordons, anneaux à pastilles, bagues et sabots à décor de petits cordons.
Marbre blanc à bords francs.
Serrures à platines en laiton, la serrure des vantaux est à trois points.

Époque fin Louis XVI - début XIXe siècle.
(petites fentes sur les côtés).

Haut. 87,5, Larg. 132,5, Prof. 60,8 cm.

Provenance : Jean-Nicolas Buache, premier géographe du Roi sous le règne de Louis XVI, resté dans sa famille par descendance. Hôtel particulier de Bourges.

A late Louis XVI period flamed mahogany CHEST OF DRAWERS with rich gilt bronze ornaments. White marble top. Attributed to Beneman or Jacob. From Jean-Nicolas Buache's collection, First Geographer to the King under the reign of Louis XVI, by descent.

PRÉSENTATION vidéo par Xavier de Clerval et Philippe Rouillac sur ROUILLAC.COM

Le dessin et les proportions de notre commode additionnés à la qualité des acajous, des chênes utilisés (le bâti est en chêne monté avec soin), et du montage des bronzes permettent d'attribuer ce meuble à BENEMANN ou à JACOB.
La composition des grands vantaux simulant quatre portes en façade se rapproche de la production de Beneman. Les colonnes détachées sont utilisées par l'un et l'autre. Les proportions des pieds fuselés sont plus proches du travail de Jacob.
Toutes les serrures à platines de laiton témoignent d'une facture nettement de grande qualité. Un autre détail discret réside dans la fixation des bronzes : ils sont fixés à l'aide de pattes vissées à l'intérieur (sans vis apparente). De telle sorte, les fixations sont invisibles. Ces deux derniers points demandent une grande maîtrise et un savoir faire que seuls les grands Maîtres ébénistes maîtrisent.
Beneman a travaillé pour Marie-Antoinette à Versailles en fournissant des meubles de grande facture.

Bibliographies comparatives :
- Jean-Pierre Samoyaut " Mobilier Français Consulat et Empire " Edition Gourcuff Gradenigo 2009 - Page 23 : Réf. : Commode à portes en acajou de Beneman, conservée au Musée du Louvre (voir les pieds).
- Denise Ledoux-Lebard " Les Ebenistes du XIXe Siècle " Les Editions de l'amateur 1984 Page 287 : Réf. : Commode en acajou de G. Jacob, commandée le, 24 décembre 1799, pour Cambacéres (voir les pieds).

Adjugé : 20 000 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :