FR
EN

30ème VENTE GARDEN PARTY - I

 
Consulter les détails de la vente

Lot 66

Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...
Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.Les...

Paire de CANDÉLABRES "aux NÈGRES" en bronze patiné et doré.

Les "NÉGRILLONS" soutiennent chacun deux bras de lumière en forme de cornes d'abondance. Ils sont vêtus d'un pagne à franges et parés d'un collier de perles en bronze doré, leurs oreilles sont percées et sont ornées de perles en verre émaillé. Ils reposent sur un socle imitant le fût d'une colonne dorique baguée, le tout porté par des pieds en jarrets de félins.
Le n° 673 est gravé sur la base.

Haut. 47 cm.

Provenance :
- vente Paris, Gros & Delettrez 12 mars 2007, n°229.
- Grande collection orléanaise.

A pair of Empire gilt and patinated bronze Moors CANDLESTICKS.

Ce modèle reprend un dessin de Jean-Simon Deverberie conservé au Cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale à Paris. Ayant commencé comme fondeur en 1788, Deverberie devint bronzier spécialisé dans l'horlogerie après l'abolition des corporations par la loi d'Allarde en 1791 et ouvre sa fabrique de pendules avec Jean Georges Hertzog. Sis rue Barbette à Paris en 1800, Deverberie est ensuite actif boulevard du Temple en 1804 et rue des Fossés du Temple en 1812-1820. Il est connu comme l'un des bronziers les plus fameux de son temps pour ses modèles de "bons sauvages" alliant la patine brune et dorée. On lui donne des pendules "à l'Afrique" dépeignant des Africains fantasmés, comme leurs pendants "à l'Amérique" figurant des Amérindiens idéalisés que l'on distingue par leurs parures de plumes.

Adjugé : 8 500 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :