FR
EN

BEL AMEUBLEMENT

 
Consulter les détails de la vente

Lot 183

Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...
Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...
Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...
Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...
Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...
Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...
Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...
Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...
Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...
Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des...

Paul-Charles SORMANI & THIEBAULT FRÈRES (1914-1934)
Enfilade à la façon des laques de Coromandel

en bois de placage dont bois de violette et palissandre, le meuble est flanqué de deux gaines latérales ouvrant par une porte. La partie centrale en léger retrait présente un tiroir en ceinture et deux étagères. Le tiroir et les deux portes sont ornés de panneaux à la façon des laques de Coromandel. Deux dragons affrontés chassent la perle sacrée sur le tiroir, tandis que les portes présentent un vase à l'antique fleuri ou une corbeille de fruit.
Garniture de bronzes ciselés et dorés tels qu'entrée de serrure, tablier, baguettes d'encadrement et chutes d'angles.
La serrure du tiroir signée "Sormani Paris 134 Boul.d Haussmann".
Dessus de marbre brèche rouge.

Haut. 116, Larg. 223, Prof. 52 cm.
(petits accidents)

Bibliographie :
- Nicolas Brugier, "Les Laques de Coromandel", La bibliothèque des Arts, Lausanne, 2015, un panneau de laque à la composition comparable reproduit p. 155.
- Christopher Payne, "Paris, la quintessence du mobilier au XIXe siècle", éditions Monelle Hayot, Saint-Rémy-en-l'Eau, 2018, une commode avec une laque française à l'imitation de la Chine reproduite p.527.

Né en Italie, l'ébéniste Paul Sormani (1817-1877) s'établit à Paris en 1847 et se spécialise dans l'imitation et la réinterprétation des ébénistes français du XVIIIe siècle. Ses œuvres n'ont rien à leur envier, tant en ce qui concerne leur luxe que la qualité de leur réalisation. Ses participations remarquées aux expositions internationales de 1855, 1862 et 1867 sont couronnées de médailles reconnaissant l'excellence de son travail. Son fils Paul-Charles (1848-1926 ou 1934) et sa mère Ursule reprennent l'activité en 1878 après son décès, sous le nom "Sormani Veuve Paul et Fils", exécutant des modèles d'Édouard Lièvre. En 1914, Paul-Charles s'associe avec les bronziers Thiebault frères, ouvrant une prestigieuse boutique au 134 boulevard Haussmann à Paris. L'association dure jusqu'en 1934, avec la mort de Sormani. Ornés de panneaux à la façon des laques chinoises dite "de Coromandel", du nom du port des Indes par lequel ils transitaient, nos meubles puisent leur inspiration dans les fabuleuses créations de l'ébéniste BVRB, auxquels ils rendent hommage. Ce travail à la façon des laques de Chine est particulièrement populaire dans les années 1920. Calouste Gulbenkian acquiert ainsi pour 29.000 francs chez Sormani en décembre 1929 une paire de commodes à l'anglaise ornées d'un tel décor pour sa résidence de l'avenue Iéna à Paris (Musée Gulbenkian, Lisbonne, inv. n°671 A/B).

Estimation : 2 000 € ~ 4 000 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :