FR
EN

AUTOGRAPHES & SOUVENIRS HISTORIQUES

 
Consulter les détails de la vente

Lot 74

[Beaux-Arts - Paris - Montparnasse] La Horde Montparnasse et La...
[Beaux-Arts - Paris - Montparnasse] La Horde Montparnasse et La...
[Beaux-Arts - Paris - Montparnasse] La Horde Montparnasse et La...
[Beaux-Arts - Paris - Montparnasse] La Horde Montparnasse et La...
[Beaux-Arts - Paris - Montparnasse] La Horde Montparnasse et La...

[Beaux-Arts - Paris - Montparnasse] La Horde Montparnasse et La Misère Noire, 1926-1927
Réunion de 2 affiches et 1 fascicule :

- " La Horde sous les tropiques ", affiche du programme artistique du 2e bal organisé par " La Horde du Montparnasse " salle Bullier le 23 avril 1926, imp. Deplanche Paris, contrecollée sur toile, 80 x 58 cm (légère rest.) ; fondé par le sculpteur Fernand-Dubois, ce bal de bienfaisance est donné au profit des artistes, peintres, sculpteurs regroupés sous le nom de " Horde de Montparnasse ".
- Brochure titrée " La Misère Noire ", édition et imprimerie La Misère Noire, 5 rue du Cherche-Midi, 12 pages. " La Misère Noire " est une association d'artistes d'art religieux au régime aristocratique, fondée par le peintre Polissadiw Cyrille de la Rosace, appelé " le jeune Rosace ".
- " Bal costumé de la Misère Noire ", théâtre des Champs-Elysées, 17 février 1927, affiche par Guy-Jean Selz et Cyrille Polissadiw, impr. Chachoin, Paris, contrecollée sur toile 60 x 40 cm + talon de billet d'entrée.
A Paris, à Montparnasse, dans ce milieu bohême où s'élabore un art nouveau et avant-gardiste, le musicien Claude Duboscq rencontre à la Rosace deux peintres russes émigrés, Cyrille Polissadiw et son amie Marie Vassilief. Originaux, exaltés, fantasques, ils font la conquête du compositeur. En 1927 Marie Vassilief suggère à Duboscq le thème d'un divertissement sacré, un triptyque évoquant l'Ancien Testament, le Nouveau et les temps futurs. Ce Divertissement sacré devait être donné au cours d'une soirée de bienfaisance au théâtre des Champs- Elysées. Polissadiw imagina de lui donner comme titre, Le Bal de la Misère Noire. Dans son esprit, le "gratin" parisien était convié à venir se divertir aux dépens des pauvres russes exilés. L'esprit d'amertume que masquait ce titre provocateur offusqua. Le comité central des chômeurs menaça de manifester si cette soirée, qu'il considérait comme une véritable offense aux vrais misérables, avait lieu. La presse orchestra l'incident, la politique s'en empara et Albert Sarraut, ministre de l'Intérieur, interdit Le Bal de la misère noire. Finalement, l'œuvre fut montée en province en février 1928 et fut un beau succès.
Joint : Loubok russe, image folklorique russe illustrant la chanson " Ah il y a de la lumière dans le ciel ", Moscou, 1894, 33,5 x 43 cm (rest.).
Carte postale d'une œuvre d'un artiste moscovite.

Adjugé : 400 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :