FR
EN

31ème VENTE GARDEN PARTY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 123
Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers 1700

Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers...
Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers...
Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers...
Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers...
Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers...
Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers...
Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers...
Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers...
Vénus au bain en bronze, d'après Giambologna, fonte italienne vers...

ITALIE, vers 1700, d'après un modèle de
Jean BOLOGNE (Douai, 1529 - Florence, 1608)
Vénus au bain, d'après la Vénus Cesarini

Statuette en bronze à patine brune nuancée.

Haut. 25 cm.

Sur une base cubique jaune de Sienne.
Haut. 14,8 cm. Haut. totale 40 cm

Provenance : collection particulière du Loiret.

Venus in the bath after Giambologna, Italian bronze cast circa 1700.

Bibliographie :
- Charles Avery et Michael Hall, " Giambologna (1529-1608) la sculpture du maître et de ses successeurs ", Collection Michael Hall, Somogy, Paris, catalogue n°6, p.52.

VÉNUS AU BAIN, par le CABINET SCULPTURE ET COLLECTION

Par sa composition, cette Vénus au bain dérive de la statue monumentale de Jean Bologne, sa dernière oeuvre en marbre exécutée pour Giangiorgio II Cesarini, Marquis de Civitanova en avril 1583 (actuellement conservée au Palazzo Margherita, à Rome, actuellement ambassade des États-Unis). Ce marbre serait inspiré d'un modèle en cire utilisé pour la fonte d'une œuvre signée qui est conservée au Kunsthistorisches Museum à Vienne, probablement exécutée vers 1564. Devenue l'une des plus célèbres compositions féminines de Jean Bologne, La Vénus Cesarini a été produite tout d'abord par Antonio et Gianfrancesco Susini avec de légères variations, puis par des générations d'artistes. Notre exemplaire est aussi à rapprocher d'une autre œuvre du même artiste, la Petite Vénus au bain. On relève en effet la présence d'un seul drapé qu'elle presse sur le sein gauche, au lieu de deux dans la version originale. Le linge tombe ensuite le long de son flanc, faisant un retour sur sa cuisse gauche. Outre le drapé unique, un certain nombre de détails, comme la dimension légèrement réduite (25 cm au lieu de 33 cm) ou l'absence de socle circulaire, font supposer une fonte plus tardive d'un atelier italien, à l'instar des versions de 25,7 cm de haut de Massimiliano Soldani-Benzi (1656-1740). Notre statuette présente une fonte soignée dont la patine mordorée est vraisemblablement assombrie au XIXe siècle.

Estimation : 6 000 € ~ 8 000 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :