FR
EN

30ème VENTE GARDEN PARTY - II

 
Cliquez ici pour afficher les détails

Lot 161

PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire...
PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire...
PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire...
PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire...
PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire...
PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire...
PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire...
PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire...
PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire...

PENDULE dite "SQUELETTE" à quantièmes en bronze doré.
Le cadran annulaire est signé BLAISAU à Paris et émaillé blanc. Il présente des chiffres romains pour les heures, et des chiffres arabes pour les quantièmes. Il est cerclé d'émaux à la façon de COTEAU avec rehauts de blanc fixe et or sur fond bleu. Il est sommé d'une palmette et de guirlandes de feuilles de chêne, ce second motif également repris à sa base. L'arcature supportant le mouvement repose sur un socle en marbre noir sur quatre patins dorés.

Directoire.

Haut. 40, Larg. 20, Prof. 11 cm.

Provenance :
- vente après départ du baron Petiet à Orléans, Me Louis Savot 6 décembre 1985, n°39.
- Grande collection orléanaise.

A Directoire gilt bronze ARCH SKELETON MANTEL CLOCK signed by BLAISAU, Paris, on the dial.

La vogue des pendules dites "squelette" apparaît à la fin du règne de Louis XVI et désigne une forme de pendules laissant apparaître leur mécanisme au moyen d'un cadran annulaire. On voit ainsi se développer une esthétique nouvelle, née des Lumières, et qui préfigure l'ère industrielle.

"Ce type de pendules forme un ensemble à la fois cohérent et d'une grande diversité. L'émail et sa chatoyante polychromie y jouent un rôle décoratif prépondérant. Il apparaît sur le ou les cadrans sous la forme de fines guirlandes et de divers motifs, parmi lesquels les signes du zodiaque. Les structures mêmes de la pendule sont décorées, toujours en émail et la plupart du temps sur fond bleu, de pointillés, d'étoiles, de fleurettes [...]. On retrouve ici l'oeuvre des célèbres émailleurs Coteau et Dubuisson et de quelques autres, dont Georges Adrien Merlet".
in Pierre Kjellberg, "Encyclopédie de la Pendule française du Moyen-Âge au XXe siècle", 1997, éd. de l'Amateur, p. 322.

Estimation : 10 000 € ~ 12 000 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :