FR
EN

22ème VENTE AUX ENCHÈRES À CHEVERNY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 201

LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...
LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...
LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...
LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...
LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...
LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...
LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...
LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...
LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...
LA BELLE ÉPOQUEL'élégante duchesse de Broglie.Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS...

LA BELLE ÉPOQUE
L'élégante duchesse de Broglie.

Rare ensemble de HUIT MANNEQUINS de mode en cire et habits par LAFITTE-DÉSIRAT pour la duchesse de Broglie.

Camille de Rochetaillé, fille de la baronne de Rochetaillé, née de Rochefort, épouse Maurice de Broglie (1875-1960). Après avoir été reçu major à l'École Navale, le sixième duc de Broglie est membre de l'Académie des Sciences, puis de l'Académie française, et occupe la chaire de physique expérimentale au Collège de France. Son frère, le prince de Broglie, tout aussi académicien, est prix Nobel en 1929.

Son épouse, ravissante égérie de La Belle Époque, au Salon recherché, est l'une des célébrités du Tout-Paris décrit par Proust. Le rosiériste de talent Françis Dubreuil lui dédie une rose au parfum suave et coloris délicats "Duchesse Maurice de Broglie", après "Princesse de Monaco" et "Duchesse de Bragance". Toujours à la pointe de l'élégance, les couturiers rivalisent, pour elle, de raffinement et d'esthétisme. Ainsi, des mannequins de cire lui sont présentés pour arrêter leurs collections.

Le couturier Henry à la Pensée, situé à l'entrée de la rue du Faubourg Saint-Honoré, commande aux demoiselles Lafitte-Désirat cet ensemble de huit mannequins-poupées de présentation. Signés avec le
timbre sous le socle - du lieu de leur création : "À la pensée, 5 faubourg Saint-Honoré", six sont datés de 1910 à 1916. La duchesse de Broglie montre une magnificence de tous les instants, en cocktail, comme en soirée, en promenade, comme au Bois de Boulogne, ou encore au théâtre - sans oublier son élégance discrète d'infirmière, lors de la première guerre mondiale. Robes longues, manchons de fourrure, audacieuses coiffures font de la duchesse de Broglie "un vecteur de mode". Ces mannequins, en
peau et cire, - dans la tradition des profils en cire d'abeille de Louis XIV - sont d'une grande fraîcheur de coloris, et d'état de conservation remarquables.

- Sortie, à la plume d'autruche. Haut. 34 cm.
- Soirée. Haut. 20 cm (non signé).
- Cocktail, au manchon, 1910. Haut. 39 cm.
- Sortie au manchon de fourrure, 1910. Haut. 36 cm.
- Sortie, manchon et aigrette, 1910. Haut. 40 cm.
- "Au Bois", 1914. Haut. 37 cm.
- "Au Théâtre", 1914. Haut. 32 m.
- "L'Infirmière", 1916. Haut. 31 cm.

Provenance : conservés dans la famille de Broglie jusqu'à ce jour, comtesse de Rochefort.

Le musée de la mode GALLIERA à Paris conserve 41 poupées de cire Lafitte-Désirat.
Le Metropolitan Museum de New York en conserve un exemplaire.

Bibliographie : "Histoire de la mode féminine de 1900 à 1924 : les poupées de Mesdames Lafitte-Désirat", in L'Illustration du 21 juin 1924.

Adjugé : 11 000 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :