FR
EN

The birds of Great Britain

Mercredi 22 juillet 2020

Par John Gould, 1873

John GOULD

The birds of Great Britain. By John Gould. In five volumes.

London, printed by Taylor and Francis. Published by the author. 1873..
Cinq volumes in-folio , plein maroquin à gros grains vert-bouteille. Larges roulettes d’encadrement. Toutes tranches dorées. (Mors épidermés ; défauts aux coiffes).
(6 feuillets) pour faux-titre, titre, liste des souscripteurs ; CXL pages pour la Préface. 367 planches précédées chacune de 2 pages de texte.

Le plus bel ouvrage sur les oiseaux de Grande-Bretagne. Sa publication, en 25 livraisons sur papier Bristol très blanc, et exempt de rousseurs, se fit en onze ans.
Toutes les lithographies, d’après les dessins de John Gould lui-même, J. Wolf, H.C. Richter et W. Hart, sont rehaussées à la main.
John Gould précise dans sa préface qu’il employa tous les coloristes de Londres pendant la durée de l’édition, pour mettre en couleurs les 280000 planches du tirage total, et ajoute  : "Many of the public are quite unaware how the colouring of these large plates is accomplished; and not a few believe that they are produced by some mechanical process or by chromo-lithography. This, however, is not the case; every sky with its varied tints and every feather of each bird were coloured by hand; and when it is considered that nearly two hundred and eighty thousand illustrations in the present work have been so treated, it will most likely cause some astonishment to those who give the subject a thought".

"La lithographie est le plus simple et le plus rapide des modes de gravure. Il consiste à tracer un dessin sur une pierre calcaire à l'aide d'un crayon gras. Puis on répand sur la pierre un mélange d'acide et de gomme : ce mélange fixe le dessin d'une part, et creuse légèrement la pierre, laissant le trait en relief. Ensuite on imbibe la pierre d'eau, et pendant qu'elle est humide, on passe sur toute son étendue un rouleau enduit d'encre d'imprimerie ; les parties humides n'absorbent pas l'encre qui adhère par contre aux parties grasses du dessin. Il ne reste plus qu'à placer sur la pierre une feuille de papier et à faire passer la pierre sous la presse pour obtenir une épreuve. (Jean Adhémar. La lithographie au XIXème siècle.)

Les oiseaux représentés sont accompagnés de leurs oisillons, et du modèle de leurs nids. Chaque planche est accompagnée de deux pages de commentaires scientifiques d’une grande précision.

Références
Balis  : Merveilleux plumages. Dix siècles de livres d’oiseaux. « Cet ouvrage est des plus recherchés. … (Gould) occupe .. une place très importante dans l’histoire de l’ornithologie. Son cas est exceptionnel  : avant lui, personne ne fut à la fois auteur du texte et des illustrations, son propre impresario, son propre éditeur et agent de vente, son propre comptable et administrateur … et en plus de cela grand homme de science. » (N°108, page 126).
Nissen  : IVB 371
Sacheverell Sitwel (Fine bird books) pages 29 à 44, et page102..…"The most popular of Gould's works is always likely to the Birds of Great Britain". (Page 40)
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :