FR
EN

Records mondiaux d’enchères chez Rouillac : 5,1 M€ pour une gourde Qianlong et 3,6 M€ pour les Frères Le Nain

Lundi 11 Juin 2018 à 18h
Précédent

Communiqué des résultats

Visuel disponible - Philippe et Aymeric Rouillac avec la gourde Qianlong et le tableau des Frères Le Nain vendus le 10 juin 2018 au château d'Artigny en Touraine.
Photographie de Jean-Luc Péchinot pour Rouillac.
Visuel disponible - Gourde impériale chinoise vendue 5.084.000 € le 10 juin 2018 par Me Rouillac au château d'Artigny en Touraine.
Photographie de Nicolas Roger pour Rouillac.
Visuel disponible - Frères Le Nain, Le Christ enfant méditant sur les instruments de la Passion. Tableau vendu 3.596.000 € le 10 juin 2018 par Me Rouillac au château d'Artigny en Touraine.
Photographie du studio Sébert pour Rouillac.
Deux coups de marteaux multi millionnaires ont été frappés par les commissaires-priseurs Philippe et Aymeric Rouillac, à l'occasion de leur 30e vente Garden Party, ce dimanche 10 juin au château d'Artigny en Touraine. Ces enchères récompensent une gourde en porcelaine ayant appartenu à l'empereur Qianlong pour 5.084.000 euros (n°11) et le tableau des Frères Le Nain représentant Le Christ enfant méditant sur les instruments de la Passion pour 3.596.000 euros (n°60).

Trois fois plus fort que New-York et Hong-Kong… « Small is beautifull »

Le record d’enchères publiques pour une gourde impériale similaire était détenu par Sotheby’s à Hong Kong le 10 avril 2006 (n°1519) pour 1.801.052 euros. Le record Rouillac est donc 2,82 fois supérieur à celui de Sotheby’s.

Le record d’enchères publiques d’un tableau des Frères Le Nain était détenu depuis le 19 avril 2018 par Christie’s à New York avec une toile de Saint Jérôme (n°23) vendue 982.368 € avec les frais. Le record Rouillac est donc 3 ,66 fois supérieurs à celui de Christie’s, malgré l’interdiction de sortie du territoire qui frappait cette toile.

Bataille chinoise globale pour la gourde de Qianlong

Des collectionneurs d'art chinois venus de Los Angeles, de Pékin, de Shanghai, de Taiwan et de toute l'Europe mais aussi des musées américains ont fait le déplacement au château d'Artigny pour découvrir la fabuleuse collection de porcelaines chinoises rapportées dans les années 1840 par un officier de marine français et restée dans sa descendance jusqu'à sa découverte dans le Val de Loire par les commissaires-priseurs Rouillac, avec l'expertise d'Alice Jossaume du cabinet Portier.

Ces 11 premiers lots de la vente ont donné lieu à des batailles d'enchères titanesques clôturées par l'enchère record de 5,1 M€ pour la gourde de l'Empereur Qianlong, opposant neuf groupes de collectionneurs chinois. C’est finalement la représentante française d’un collectionneur parisien qui a emporté les enchères. En porcelaine bleue et blanche et haute de 49 cm, cette gourde est décorée des huit symboles bouddhiques et recouvert d’un rare engobe de couleur verte céladon. Elle porte à son revers la marque de l'Empereur de Chine Qianlong, l'homme le plus puissant sur terre au milieu du XVIIIe siècle.

3 enchérisseurs français à plus de 2 M€ pour les Frères Le Nain

Quelques numéros plus tard, le Christ enfant méditant sur les instruments de la Passion peint vers 1642 par les Frères Le Nain suscitait l'engouement de trois collectionneurs français présents dans la salle des ventes enchérissant chacun à plus de 2M€. Découvert cet automne dans un intérieur de Vendée avec l'expertise de Stéphane Pinta du cabinet Turquin, ce tableau avait été classé Trésor National au mois d'avril par la Ministre de la Culture, interdisant donc pendant trente mois sa sortie du territoire français.

C'est les larmes aux yeux que son acquéreur l’a finalement emporté pour 3,6 M€, sans susciter la préemption attendue des musée nationaux qui disposaient d’un mécanisme fiscal et réglementaire sur mesure pour financer l’acquisition de ce chef d’œuvre.

Préemption du château de Sceaux pour les Boucher de la Pompadour

Le château de Sceaux a préempté pour 496.000 € les Scènes pastorales commandées par la Marquise de Pompadour à François Boucher puis tissées par la Gobelins (n°64). La vente s'est poursuivie avec des enchères soutenues pour des œuvres de Rodin (n°41, 155.000 €), de Claudel au profit du château de l'Islette (n°48, 64.480 €) de Franken (n°61, 62.000 €), de Cahier (n°75, 62.000 €) ou pour un Diamant (n°133, 50.840 €) totalisant 10.908.048 € après deux jours de vente.

30 minutes avec Delahousse sur France 2 le 23 juin

Ces enchères pourront être revécues à la télévision le samedi 23 juin à 13:15 dans l'émission de Laurent Delahousse sur France 2 qui consacre 30 minutes à cette vente de plus de 10 M€ : le ruban bleu des ventes publiques françaises en province…depuis 1989 !

Renseignements
02 54 80 24 24
rouillac.com
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :