FR
EN

arts+design #5

 
Consulter les détails de la vente

Lot 3

Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...
Jean Royère, (Français, 1902-1981)Armoire Bensaude, 1934.En placage de sycomore. De...

Jean Royère, (Français, 1902-1981)
Armoire Bensaude, 1934.

En placage de sycomore. De forme rectangulaire, la surface constituée de cinq bandes en relief sur trois côtés. Le meuble ouvre par trois portes dévoilant deux vestiaires sur les côtés et quatre tiroirs avec des rangements à chaussures au centre. Les charnières en métal parfaitement intégrées sont dissimulées lorsque le meuble est fermé.
Étiquette Bedel & Cie Le garde meuble public 17, rue Monsigny.

Haut. 162,5 Larg. 210, Prof. 55 cm.
(accidents et sauts de placage, en l’état).

Provenance :
- livré par Jean Royère au docteur Alfred Bensaude, pour meubler son appartement avenue Pierre Ier de Serbie, à l’occasion de son mariage, 1934,
- par descendance familiale.

Bibliographie :
- archives Jean Royère, conservées à la bibliothèque du Musée des arts décoratifs de Paris (MAD), album photographique n°3, reproduit sur les photos n° R41, R41bis, R42, R250.
- galerie Jacques Lacoste & Galerie Patrick Seguin "Jean Royère", 2012, deux volumes, p.74.

Images d'archives sur www.rouillac.com.

L'APPARTEMENT BENSAUDE PAR ROYÈRE

Artiste autodidacte, Jean Royère (1902-1981) abandonne sa situation confortable pour devenir décorateur à l’âge de vingt-neuf ans. Devenu l’un des designers les plus recherchés par les collectionneurs français et internationaux, plusieurs de ses modèles sont devenus des icônes. Le canapé ours polaire, le fauteuil éléphanteau ou le luminaire liane illustrent sa pratique originale, alliant matériaux précieux et formes organiques : le grand luxe et l’humour. Ne sacrifiant jamais le fonctionnel à l’esthétique, les discrètes charnières de notre Armoire Bensaude révèlent ainsi son art d’allier dessein et dessin.

Commandés lors de son mariage en 1934 par le docteur Alfred Bensaude (1908-1982), membre d’une importante dynastie de médecins qui deviendra cofondateur de la société française de proctologie, nos meubles s’intégraient à l’origine dans un ensemble complet de mobilier. La disposition de ces modèles uniques est conservée dans les archives de la bibliothèque du musée des arts décoratifs de la ville de Paris. Cette commande fait partie des trois commandes de l’année 1934, avec celle du propre appartement de Royère au 48, rue de Passy. Elle témoigne de la relation de complicité entre deux hommes de la même génération.

Dans cet appartement de l’avenue Pierre Ier de Serbie, chaque meuble du décorateur apparaît à sa place, sur mesure, pour l’entrée, le bureau, la chambre ou l’un des deux salons. Imaginés avant-guerre, notre armoire et ces commodes étaient destinés à garnir la chambre du couple Bensaude. Le choix du sycomore, un érable géant, pour cette pièce intime est un aussi un symbole d’élévation spirituelle. Devenu veuf prématurément, le docteur Bensaude se remarie et déménage avenue Bugeaud à Paris. Sauvegardé pendant la guerre, l’ensemble est progressivement dispersé. On retrouve certains artefacts sur le marché, à l’instar d’une armoire présentée par la galerie Jacques Lacoste. Nos meubles ont été conservés, pour leur part, dans la descendance du docteur Bensaude.

Le nombre important de photos de l’Armoire Bensaude dans le fonds d’archives Royère tend à prouver son importance dans le parcours de l’artiste. Elle incarne le génie créatif d’un esprit destiné à décorer les plus grands, après seulement quelques années de pratique. Son décor anticipe le minimalisme à venir. Épurée jusqu’à devenir des parallélépipèdes modulaires, l’armoire nous apparaît autant comme une sculpture que comme un meuble… trente-et-un an avant les Stacks de Donald Judd.

Aymeric Rouillac et Jacques Farran

Adjugé : 35 000 €

Pour aller plus loin
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :