FR
EN

32ème VENTE GARDEN PARTY - I

 
Consulter les détails de la vente

Lot 40

Carlo Francesco NUVOLONE (Milan, 1609 - 1662)
Vierge à l'enfant

Toile.

Haut. 114,...
Carlo Francesco NUVOLONE (Milan, 1609 - 1662)
Vierge à l'enfant

Toile.

Haut. 114,...
Carlo Francesco NUVOLONE (Milan, 1609 - 1662)
Vierge à l'enfant

Toile.

Haut. 114,...
Carlo Francesco NUVOLONE (Milan, 1609 - 1662)
Vierge à l'enfant

Toile.

Haut. 114,...
Carlo Francesco NUVOLONE (Milan, 1609 - 1662)
Vierge à l'enfant

Toile.

Haut. 114,...

Carlo Francesco NUVOLONE (Milan, 1609 - 1662)
Vierge à l'enfant

Toile.

Haut. 114, Larg. 93 cm.
(restaurations anciennes).

Dans un riche cadre en bois doré.

Provenance : collection particulière de la Vienne.

Virgin and Child, canvas painted by Carlo Francesco Nuvolone, a Milanese artist of the 17th century.

Appartenant à une dynastie d'artistes, Carlo Francesco Nuvolone étudie avec son père Panfilo avant d'être élève de Cerano à l'Accademia Ambrosiana de Milan. Il est alors influencé par Giulio Cesare Procaccini et l'École génoise, dont il retient la délicatesse des coloris, les ombres légères - sfumato - et la douceur des expressions des personnages.

Devenu l'un des peintres les plus recherchés de Lombardie au milieu du 17e siècle, Carlo Francesco Nuvolone réalise des retables, des tableaux de dévotion pour les particuliers et des portraits. Pour des édifices religieux, il peint des cycles complets, par exemple les fresques de la chapelle de San Michele à la chartreuse de Pavie ou la décoration des Sacro Monte à Varese (chapelles III et V) et à Orta (chapelles 10 et 17) dans les années 1650. Dans ces grands chantiers, Carlo Francesco est très souvent assisté de son frère cadet Giuseppe Nuvolone. Tous deux répandent le style baroque dans la région Lombarde et au-delà. Lorsqu'au milieu du 17e siècle, le réalisme passe de mode, notre peintre s'inspire du classicisme de Guido Reni et des peintres émiliens qui connaissent alors un grand succès. Ce renouvellement de son art lui doit alors de nombreuses commandes.

Dans notre toile, les positions des cinq figures sont reprises de la partie centrale de la "Vierge au long cou" du Parmesan (Florence, galerie des Offices), mais l'ensemble est complètement repensé et les costumes actualisés, le peintre ayant ôté le caractère maniériste et l'élongation de la composition d'origine. Le turban rappelle l'exotisme oriental de certains tableaux du Parmesan - l'Esclave turque - et de nombreuses autres peintures bolonaises, comme la Salomé de Guido Reni ou des œuvres de Guerchin. On notera ici le raffinement du rendu satiné et moiré des velours et les détails réalistes de la nature morte.

Une composition semblable, avec seulement la Vierge et l'enfant de notre tableau, est passée en vente à Vienne, Dorotheum, le 7 avril 2006, N° 70 (attribué à Nuvolone, toile, 115 x 91cm).

Adjugé : 19 000 €

Pour aller plus loin
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :