FR
EN

31ème VENTE GARDEN PARTY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 197
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi au XIXe siècle

Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...
Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi...

Éole apprenant à souffler les vents, en biscuit, par Madrassi au XIXe siècle

Luca MADRASSI (Tricesimo, 1848 - Paris, 1919)
Éole apprenant à son fils Zéphyr à souffler les vents.

Biscuit. Signé sur la terrasse.

Haut. 81,5 Larg. 32 cm
(légers fêles de cuisson).

Aeolus teaching Zephyrus to blow the winds. A white biscuit by Madrassi, 19th century.

LA THÉOGONIE D'HÉSIODE SUBLIMÉE PAR MADRASSI

Originaire de Tricesimo en Italie, Madrassi accomplit toute sa carrière en France. Élève de l'école des beaux-arts de Paris et Sociétaire des Artistes Français il participe à de nombreux Salons où il est souvent récompensé. Notre sculpture présente un personnage masculin d'âge mûr en gaine gonflant ses joues comme pour souffler un vent puissant. À ses côtés, un jeune personnage aux ailes de papillon l'observe d'un regard attentif et amusé.

Dans la "Théogonie d'Hésiode et du Pseudo-Apollodore", Zéphyr est le fils d'Éole et de la titanide Éos ; le maître des vents et la déesse de l'aurore enfantant un nombre d'enfants divergeant selon les sources. Homère présente souvent Zéphyr, le vent d'Ouest, et son frère Borée, celui du Nord, comme les deux enfants principaux du couple. Personnage ailé dans les représentations grecques, cette iconographie rend la différenciation de Zéphyr et d'Éros difficile. Il est probable que l'utilisation d'ailes de papillon permette une lecture plus facile des scènes, comme l'atteste le tableau "Zéphyr et Flore" de Jean-François de Troy, conservé à Philadelphie.

Adjugé : 2 900 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :