FR
EN

31ème VENTE GARDEN PARTY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 152
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI

Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI
Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI

Paire de chaises en acajou estampillées Moreau, d'époque Louis XVI

Paire de CHAISES en acajou

à l'assise évasée, le dossier ajouré en gerbe ceint d'un bandeau orné d'une marguerite. Reposant sur quatre pieds, les deux antérieurs en carquois fuselés et cannelés.

Chacun portant l'estampille " L.MOREAU " sur un pied antérieur.
Louis Moreau est reçu maître en 1764 ; à sa mort, en 1791, son fils et sa veuve pérennisent son atelier.

Époque Louis XVI.

Haut. 92, Larg. 56, Prof 49 cm.

Provenance : collection feu comtesse de B., Paris.

Pair of mahogany chairs stamped by Moreau, Louis XVI period.

MOREAU ET L'ADMINISTRATION DES MENU PLAISIRS

"En matière de menuiserie, on connaît des sièges en acajou à dossier ajouré qui portent son estampille et qu'il a probablement exécutés dans les dernières années de son activité... Moreau a travaillé pour une clientèle aristocratique et même pour la cour, qui lui passa des commandes sous le règne de Louis XVI par l'intermédiaire de l'administration des Menus-Plaisirs."
in Pierre Kjellberg, " Le mobilier français du XVIIIe siècle ", éd. de l'Amateur, 1989, pp. 592-595.

Adjugé : 2 200 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :