FR
EN

28ème VENTE GARDEN PARTY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 357

d'après Jean-Baptiste NINI (Urbino, 1717- Chaumont sur Loire, 1786).
Benjamin Franklin...
d'après Jean-Baptiste NINI (Urbino, 1717- Chaumont sur Loire, 1786).
Benjamin Franklin...
d'après Jean-Baptiste NINI (Urbino, 1717- Chaumont sur Loire, 1786).
Benjamin Franklin...
d'après Jean-Baptiste NINI (Urbino, 1717- Chaumont sur Loire, 1786).
Benjamin Franklin...

d'après Jean-Baptiste NINI (Urbino, 1717- Chaumont sur Loire, 1786).
Benjamin Franklin à l'antique, 1778.

Moule en terre cuite.
Inscription : sur le pourtour du médaillon "B . FRANKLIN. DIRIGE. LA. FOUDRE. ET. BRAVE. LES. TYRANS. MDCCLXXVIII" ; signé sur le pourtour "J B NINI F"; signature, date et blason en creux sous la tranche du buste "J B NINI F 1778".

Haut. 2,9, Diam. 17,5 cm. (cheveu, accidents).
Fixé sur une pierre calcaire.

Provenance : maison de famille Beulay, avoué, rue du palais à Blois.

After Jean-Baptiste NINI. Terracotta MOULD figuring ANTIQUE BENJAMIN FRANKLIN set on limestone, 1778.

Rouillac.com, le plus : "Sept moules inédits de Nini". Dossier complet préparé avec le concours de Brice Langlois et d'Alexandre Posson, étudiants du master Histoire de l'Art de l'Université François Rabelais à Tours. (fig.6)

Le second modèle figurant l'ambassadeur américain à Paris est daté de 1778. "Benjamin Franklin à l’antique aux cheveux courts" s’envisage comme une œuvre de propagande politique renvoyant à l’histoire récente des États-Unis. Conçu sur le modèle du portrait antique, le personnage est de profil, le front dégarni, et les cheveux en arrière. Il s’appréhende alors comme un imperator « dirige[ant] la foudre et brav[ant] les tirans ». De surcroît, l’iconographie de l’éclair ne fait que renforcer la comparaison à l’antiquité, en rapprochant Benjamin Franklin du dieu Zeus.

Le diamètre de notre moule apparaît presque équivalent au moule enplâtre conservé au château de Blois : 175 mm contre 172 mm. Toutefois, il faut noter l’épaisseur inférieure du moule du château de Blois (22 mm), qui s’explique à l’évidence par sa différence de matière. En comparant notre moule aux médaillons des collections publiques, nous observons un retrait de 18 mm. Bien qu’importante, la différence de diamètre n’exclut donc pas que notre moule soit du XVIIIe.

Adjugé : 4 400 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :