FR
EN

26ème VENTE GARDEN PARTY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 568

Adolf-Ulrich WERTMÜLLER (Stockholm, 1751 - États-Unis, 1811) Portrait de Marie...
Adolf-Ulrich WERTMÜLLER (Stockholm, 1751 - États-Unis, 1811) Portrait de Marie...
Adolf-Ulrich WERTMÜLLER (Stockholm, 1751 - États-Unis, 1811) Portrait de Marie...
Adolf-Ulrich WERTMÜLLER (Stockholm, 1751 - États-Unis, 1811) Portrait de Marie...
Adolf-Ulrich WERTMÜLLER (Stockholm, 1751 - États-Unis, 1811) Portrait de Marie...
Adolf-Ulrich WERTMÜLLER (Stockholm, 1751 - États-Unis, 1811) Portrait de Marie...

Adolf-Ulrich WERTMÜLLER (Stockholm, 1751 - États-Unis, 1811)
Portrait de Marie Antoinette en costume d'amazone.

Panneau ovale.
Signé, localisé et daté en bas à gauche : A. Wertmüller. f. / à Paris 1788.

16 x 13 cm.
(accident, restaurations)

Provenance :
- vente anonyme, Paris, 26 juin 1992 (Mes Ader et Tajan), lot 36.

Comme s'en était la tradition autrefois, la Reine Marie-Antoinette, épouse de Louis XVI, aimait à offrir son portrait à ses amis et à son entourage proche. Pour cela, elle fit régulièrement appel au peintre suèdois Adolph Ulrich Wertmuller. Il existe ainsi plusieurs versions de notre tableau, qui furent toutes commandées par la Reine, à destination de ses proches.

Une version se trouve aujourd'hui au château de Versailles (toile, 65,5 x 53,5 cm ; inv. MV8211), tandis que d'autres sont conservées dans des collections privées et apparaissent régulièrement au gré des ventes. Nous citerons par exemple celle passée en vente à Stockholm le 12 décembre 1996 (Norden Auktionen AB ; panneau ovale 16 x 13 cm, lot 19), ou encore celle vendue à New-York le 11 janvier 1995 chez Christie's (panneau ovale, 16,2 x 13,3 cm).
Selon Xavier Salmon (Louis XVI et Marie Antoinette à Compiègne, cat. exposition 2006) cette image trouve sa source dans le portrait présenté au salon de 1785. L'image fut l'objet de plusieurs réductions, dont une conservée au Kunsthistorisches Muséeum de Vienne; une autre, datée 1793, passée en vente à New York en 1995 (...).
Certaines étaient destinées à l'entourage de la souveraine, à l'exemple de ses femmes de chambres Madame Auguié et sa soeur Madame Campan.

Adjugé : 14 000 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :