FR
EN

25ème VENTE AUX ENCHÈRES À CHEVERNY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 99

Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...
Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six...

Important mobilier de SALON de neuf pièces comprenant : six fauteuils, une paire de marquises bi-place, un canapé trois places. Modèle en bois noirci, mouluré et sculpté de cannelures et pointes d'asperges. Dossier à la Reine.

Estampillé LABRY.

Louis XVI.

Canapé : Haut. 96, Larg. 170, Prof. 76 cm. Marquises : Haut. 93, Larg. 100, Prof. 75 cm.
Fauteuils : Haut. 94, Larg. 65, Prof. 65 cm.

François Labry reçu maître le 21 mai 1777.
Réferencé par Kjellberg comme " menuisier de sièges de bonne fabrication classique, dont la carrière ne semble avoir duré que quelques années ".

Provenance : anciennes collections du château de Meslay en Vendômois.

Mentionné dans l'inventaire des collections de Pierre Jean-François de La Porte, conseiller d'Etat et intendant du Bourbonnais puis du Dauphiné, et de son épouse née Le Fèvre de Caumartin, au château de Meslay en Vendômois en 1785 : "Dans le salon. (...) Un canapé, deux bergères, six fauteuils à la Reine garnis de damas."

Traditionnellement ces ensembles de salon ont été peints en noir après la mort de Louis XVI le 21 janvier 1793, en hommage et signe de deuil dans les familles proches de la Couronne. Ce qui est le cas de cette famille de grands commis de l'Etat.

La garniture de damas, usagée, est très probablement d'origine, provenant de la manufacture textile de Meslay, fondée en 1734 par Jean-François de La Porte, fermier général, et en activité jusqu'au Second Empire. En l’état.

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :