FR
EN

Honneur aux Armées

Samedi 07 mai 2022 à 07h

Cette semaine, Isabelle nous soumet un exemplaire du magazine L’Armée Française au combat, daté de 1944. C’est l’occasion, en ce week-end du 8 mai, de revenir sur cette période charnière de la Seconde Guerre mondiale. Philippe Rouillac, notre commissaire-priseur, nous éclaire sur l’histoire et la valeur de cet objet



L’année 1944 marque un tournant décisif de la guerre en Europe. Déjà refoulée à l’Est par les Soviétiques, l’armée allemande voit les Anglo-saxons débarquer sur les plages de Normandie le 6 juin. L’étau se resserre sur les hommes du IIIe Reich. Le peuple français, après la terrible humiliation de la défaite et quatre années d’occupation, reprend espoir. Pourtant, une autre bataille s’engage pour le Général de Gaulle : celle visant à maintenir la France dans le camp des vainqueurs.

Il s’agit pour l’Homme du 18 juin de rappeler à ses puissants alliés que si la France a été vaincue, elle ne cesse de se battre pour sa libération, d’abord en Afrique, où les troupes coloniales participent à la libération du Maghreb, puis en Corse et en Italie, où l’Armée française prend part aux plus terribles combats. Le 15 août 1944, les troupes franco-américaines débarquent en Provence et progressent rapidement vers le Nord. C’est le moment choisi par la Résistance et la mythique 2ème division blindée du Général Leclerc pour reprendre Paris aux Allemands. En septembre, le territoire français est presque entièrement libéré et de Gaulle a réussi son pari de placer la France à la table des nations triomphantes.
*
Cependant, malgré les exploits de la Résistance et de l’Armée française de Libération, les plaies douloureuses causées aux Français par la défaite de 1940 ne sont pas encore cicatrisées. La presse joue alors un rôle primordial pour redorer l’image de l’armée et célébrer ses héros. De nombreux magazines vantent l’attitude courageuse des troupes et narrent le destin incroyable des hommes de Bir-Hakeim ou du Garigliano, ainsi que les prouesses de Koenig, Leclerc ou Rol-Tanguy. Ces publications, dont L’Armée Française au combat fait partie, sont souvent richement illustrées et participent autant à l’information de la population qu’à l’éclosion de l’unité nationale d’après-guerre.

Ce magazine rappelle également l’importance des troupes issues de l’Empire français. En effet, les tirailleurs sénégalais ou algériens en font souvent la Une, montrant l’importance d’une union autour de de Gaulle. L’exemplaire d’Isabelle est un numéro spécial, paru à Noël 1944. Sa couverture reprend l’identité visuelle classique du magazine : un drapeau tricolore enrichi des lauriers de la victoire sur lequel est inscrit en lettres d’or : « Honneur et Patrie ». Quatre personnages en médaillon entourent le drapeau : un tirailleur africain, un autre maghrébin, un soldat français coiffé du casque Adrian et enfin un soldat au képi, probablement un légionnaire. Les frises de la couverture sont décorées d’épées et de croix de Lorraine, symbole de la France Libre, aux quatre coins. Les thèmes de ce numéro spécial sont les combats menés en Afrique du Nord, notamment en Tunisie et en Libye. La couverture est probablement l’œuvre de Raoul Auger, illustrateur récurrent de la revue et grand spécialiste du dessin d’armée.

Si l’exemplaire de notre lectrice semble en bon état, il n’a cependant qu’une valeur de collection. En effet, ce magazine a largement été diffusé jusqu’après la fin de la guerre. Un collectionneur passionné pourrait vous en proposer environ 10 €. En cette veille de la commémoration de la Victoire, replonger dans votre magazine, Isabelle, est cependant un excellent moyen de se remémorer les héros, célèbres ou anonymes, qui ont contribué à libérer notre vieux pays !
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :