FR
EN

Les Gondouin…

Jeudi 10 juin 2021
Précédent

par Aymeric Rouillac

n°80, Portrait de Charles Gondouin au sabre, 1857
Si Jeanne Gondouin (1851-1942) symbolise l’émancipation du beau sexe à la manufacture de Gien avec ses décors japonisants, elle s’inscrit en réalité dans une longue lignée familiale qui dirige la faïencerie dès sa tendre origine. Il s’agit de son grand-père Charles Geoffroy (1793-1871), qui en est l’un des premiers directeurs, puis de son oncle Édouard Geoffroy (1828-1887) et enfin de son père Gustave Gondouin (1823-1895), qui portent la faïence de Gien au pinacle des grandes Expositions Universelles.

Les descendants de Jeanne portent le nom de son mari, Gabriel Langlois de Rubercy (1845-1926), dont les souvenirs réunis dans un discret hôtel particulier de la rue de la Marne à Poitiers sont dispersés lors de cette vente. On retrouve ainsi dans cette maison les commandes exceptionnelles de la manufacture de Gien, avec des pièces créées à un si petit nombre d’exemplaires que les autres sont, soit déjà dans des musées, soit dans de prestigieuses collections privées. C’est l’occasion unique d’acquérir ces rares objets au pédigrée historique.

Le décor de cette maison relève du bel « art de vivre à la française ». Les aquarelles, études et projets réalisés par les membres talentueux de cette famille d’artistes nimbent les murs, aux côtés de toiles des grands maitres de la peinture italienne, française ou des Flandres. Le mobilier incarne l’excellence des fabrications du XVIIIe siècle, avec une exceptionnelle table mécanique à transformation, tandis que les rayonnages de la bibliothèque réunissent tant les grands auteurs de la littérature classique que les almanachs du capitalisme du XIXe siècle. La fabuleuse collection de réductions de voitures Citroën dans leur garage d’origine rappelle les douces heures d’une famille dont les enfants étaient aimés, gâtés et chéris. Enfin, de rares objets de collection, tel un incroyable verre au grelot d’argent, illustrent au besoin que les Gondoin ont aussi été de grands collectionneurs.

Puisse cette vente ravir les amateurs et les curieux qui peuvent ainsi pousser les portes d’une belle maison et humer son atmosphère à nulle autre pareille.
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :