FR
EN

La lampe flambeau de Giacometti

Dimanche 17 novembre 2019 à 14h

des collections Francis Gruber puis Marcel Degliame-Fouché

Francis Gruber dans son atelier
La lampe sur le bureau de Marcel Degliame Fouché dans les années 1980.
Lampe flambeau "petit modèle" de Giacometti, c. 1934

Alberto GIACOMETTI (Borgonovo, 1901 - Coire, 1966)

Lampe modèle "flambeau", petit modèle, c. 1934.

Bronze.

Haut. 44,5 cm (électrifiée).

Provenance :
- collection Francis Gruber (1912-1948) ;
- offert par George Bernstein (1916-2005), veuve de Francis Gruber en cadeau de mariage à Marcel Degliame (1912-1989), dit Fouché, et à son épouse Jeannine Manuel, 1972.

Le Comité Giacometti a confirmé l'authenticité de cette œuvre qui porte le numéro AGD 4151.

Bibliographie :
- Christian Boutonnet et Rafael Ortiz, "Diego Giacometti", Les Editions de l'Amateur, Galerie l'Arc en Seine, 2003, une autre épreuve en bronze reproduite p. 43.
- Pierre-Emmanuel Martin-Vivier "Jean Michel Frank, l'étrange luxe du rien", Norma Editions, Paris, 2006, d'autres versions illustrées pp. 28, 29, 68 et 152.
- A. Chanaux et L. Diego Sanchez, "Jean-Michel Frank", Paris, 1997, une épreuve titrée "Lampe à piètement géométrique" reproduit p. 239.

Notre lampe provient de la collection du peintre expressionniste Francis Gruber, proche ami d'Alberto Giacometti, qui réalisa sa pierre tombale en 1948. Sa veuve George, fille du dramaturge Henri Bernstein, l'offre en 1972 comme cadeau de mariage à ses amis Degliame. Janine l'a en effet accompagné pour lancer le magasin Kitchen Bazaar à Paris dans les années 1960, puis à Tours. Syndicaliste et grand résistant sous le nom de Fouché, Marcel Degliame était également un homme de théâtre et de télévision, dirigeant le théâtre de Babylone. La lampe ornait son bureau jusqu'à sa mort.

La lampe Tériade
La Fondation Giacometti conserve dans ses collections plusieurs exemplaires en plâtre et en bronze de ce modèle. L'un d'entre eux, en plâtre blanc (AGD 511) provient de l'ancienne collection de l'éditeur Tériade. Le catalogue de la vente de la succession d'Alice Tériade (Artcurial, Paris, 20 octobre 2007, n°a49) précise : "Ce modèle était également appelé par Annette Giacometti "lampe Tériade". Tériade a possédé cette lampe de longues années et l'avait posée sur son bureau, rue Férou. Quelques dessins d'Alberto Giacometti l'illustre."

« Giacometti Gruber un regard partagé »,
« Alberto Giacometti et Francis Gruber se connaissent depuis le début des années trente. Leurs ateliers sont voisins rue Hippolyte-Maindron non loin de la villa d’Alésia, dans un Montparnasse mythique où les artistes renouvellent les codes esthétiques. La pratique assidue du dessin resserre leurs liens amicaux, qui ne se relâcheront pas. Giacometti se rend régulièrement dans l’atelier de Gruber, où il dessine « Nu dans l’atelier » en relation avec les figures hautes qui, dès 1946, font leur réapparition dans l’atelier de Giacometti, et notamment avec Annette ».
Galerie de la Présidence, 2017.

Stock de meubles Jean-Michel Frank et Adolphe Chanaux, n.d., coll.Fondation Giacometti, Paris
Stock de meubles Jean-Michel Frank et Adolphe Chanaux, n.d., coll.Fondation Giacometti, Paris

Giacometti et les arts décoratifs
"La véritable implication de Giacometti dans le monde des arts décoratifs se développe réellement à partir de sa rencontre avec le décorateur Jean-Michel Frank avec qui il collabore régulièrement tout au long des années 1930. Plus qu’une simple relation de travail, c’est une véritable amitié qui va se nouer entre les deux hommes et ne prendra fin qu’au décès tragique de Jean-Michel Frank en mars 1941. Dans chacun de ces projets, le décorateur utilise de nombreux éléments décoratifs déjà conçus par Giacometti, (lampe de table, lampadaires, appliques, vases), mais lui passe également commande de nouvelles pièces. Parmi les collaborateurs de Frank, Alberto Giacometti occupe une place privilégiée. Aucun aménagement ne sera complet sans inclure au moins une de ses créations. En tout, ce sont près d’une centaine de modèles que le sculpteur inventera pour le célèbre décorateur."
in Thierry Pautot, Fondation Giacometti
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :