FR
EN

Maîtres de la céramique au XXe siècle

Vendredi 29 Septembre 2017

La Gazette Drouot, Philippe Dufour

Ce vendredi 22 septembre, la maison Rouillac OVV investissait le tout récent Centre de création contemporaine Olivier-Debré, inauguré en mars dernier, pour une vacation inhabituelle, car dédiée au design du XXe siècle. Ce lieu inédit a suscité la curiosité des acheteurs, et certainement un résultat global s’élevant à 238 000 €. Georges Jouve en était la star incontestée, avec cette lampe en céramique émaillée blanche, à thématique anthropomorphe, exécutée autour de 1952. Figurant un corps féminin aux bras levés, peint d’oxydes noirs qui soulignent ses formes généreuses, le luminaire au visage souriant attirait l’enchère de 57 000 €.

Le maître Pablo Picasso prenait la suite des meilleures adjudications en matière de faïences modernes, avec une assiette blanche de 1949 marquée «Madoura», à décor à la paraffine oxydée et bain d’émail. Ses lignes brunes et vertes formaient un motif constitué de quatre profils imbriqués et au dos de motifs géométriques. Elle récoltait 17 980 €. Du même, un pichet avec une anse à prise oiseau, de 1953, prenait les allures d’un moderne aquamanile émaillé de blanc, et animé de traits de peinture bleus et noirs, toujours grâce au savoir-faire des ateliers Madoura, justifiant le prix de 8 060 €. Toujours de Picasso, un cruchon au hibou, créé en 1955, tentait de l’égaler avec 7 440 €.

Il fallait aller chercher du côté du mobilier d’artiste, l’autre belle enchère : à 22 320 €, elle était récoltée par une table basse monochrome bleue d’Yves Klein, constituée d’un caisson en Plexiglas rempli du fameux pigment IKB (International Klein Blue), déposé par le peintre, avec la collaboration des chimistes et marchands de couleurs Sennelier et Adam. Plus accessible se détachait aussi la mythique bibliothèque Carlton dessinée par Ettore Sottsass en 1981, pour laquelle il fallait débourser 13 020 €. En revanche, une impression photographique de Stéphane Couturier, Melting Point Moscou #1 (voir Gazette n° 31, page 105), n’a pas été vendue.
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :