FR
EN

Conférence sur la Pietà de Michel-Ange

Jeudi 21 Septembre 2017

La République du Centre

La « Mater Dolorosa », la Vierge pleurant le Christ descendu de la Croix, tenu sur ses genoux, est un thème biblique qui a été maintes fois représenté.
L'une des plus belles sculptures qui lui est consacrée est la Pietà de Michel Ange.

Une œuvre célèbre de l'histoire de l'art

C'est l'une des œuvres les plus célèbres de l'histoire de l'art. Elle a été réalisée en 1499, à l'issue d'un travail acharné, alors que l'artiste n'avait que 25 ans, afin de répondre à une commande d'un cardinal français.

Destinée, à l'origine, à orner un monument funéraire, elle peut toujours être admirée dans l'une des chapelles de la Basilique Saint-Pierre de Rome. Maître Philippe Rouillac, commissaire-priseur, diplôme d'histoire de l'art et expert réputé, éprouve une passion particulière pour cette sculpture.

À l'invitation de l'association des Amis de Cléry, il viendra, samedi, la faire partager et conter la petite comme la grande histoire de ce chef-d'œuvre de la Renaissance. Avec érudition et certainement beaucoup d'émotion, il en décrira toute la beauté. Il en dévoilera les secrets et en expliquera la composition et la symbolique.

Au-delà, le récit de la création de la Pietà permettra d'évoquer la vie et le génie de Michel-Ange.

Pratique Samedi,
à 20 h 30, En la basilique de Cléry-Samt-André
Entrée libre
Le 21 septembre 2017
______________________________________________________________________________________________________________________________

Les mystères de la Pietà dévoilés


Les mystères de la Pietà ont été dévoilés. La Pietà est l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la Renaissance. Il fallait toute l'érudition et la passion de Maître Philippe Rouillac pour en parler, samedi, à l'invitation de l'association des Amis de Cléry. Car le conférencier, commissaire-priseur, expert réputé dans le monde de l'art, est aussi un narrateur de talent.

L'œuvre de Michel-Ange est sublime. Le récit qu'il en a fait, samedi, en la basilique, était brillant. Il a permis au public de découvrir la Pietà comme aucun des visiteurs de Saint-Pierre de Rome ne pourra jamais le faire. Illustré par de magnifiques photos, l'exposé a levé le voile sur les mystères de l'œuvre. Les regards se sont portés sur les détails du visage de Marie, juvénile et serein, tout en intériorité, et sur le corps du Christ.

Philippe Rouillac a éclairé la construction de cette sculpture qui s'inscrit dans des formes géométriques respectueuses du nombre d'or.

Mais bien au-delà, son récit, émaillé d'anecdotes, a fait revivre la personnalité de Michel-Ange, ce génie tourmenté qui, à 22 ans, s'est livré corps et âme à un travail acharné pour exécuter cette œuvre parfaitement aboutie.

Le 26 septembre 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :