FR
EN

Les oiseaux de Buffon

Dimanche 11 Juin 2017 à 14h30

avec l'expertise de Paul Veyssière.

Cliquez ici pour accéder à la vente

MARTINET ET BUFFON

François Nicolas MARTINET (1731 - 1800)
Georges-Louis Leclerc de BUFFON (Montbard, 1707 - Paris, 1788)
1 008 planches enluminées de l'histoire naturelle des oiseaux, 1765-1783.

4 volumes grand in-4°.
Plein veau raciné du temps, triple filet doré d'encadrement, dos orné, avec pièces de titre de maroquin rouge, pièces de tomaison de maroquin vert.
En queue, tondo de maroquin vert sur lequel a été frappée une tour dorée. Roulettes intérieures.

Haut. 316, Larg. 230 mm.
(coiffes supérieures endommagées ; coins écrasés ; nerfs frottés ; quelques épidermures. Une petite tache d'encre sur la planche 980).

Provenance :
- cet exemplaire aurait appartenu à Henri Jacques Marie Goüin (1758-1823) élu maire de Tours en 1795, dont la tour sur un tondo de maroquin vert symbolise la ville dont il est le premier édile.
- par descendance jusqu'à Henri Morel de Foucaucourt (1905-1996), époux de Charlotte Goüin qui l'a offert aux parents des actuels propriétaires.

Présentation sur France 5


Émission La Quotidienne présentée par Maya Lauqué et Thomas Isle.

LES OISEAUX DE BUFFON

Notre exemplaire est complet de ses 1 008 planches remarquablement enluminées dans les ateliers royaux, aux coloris demeurés de toute fraîcheur, cernées d'un encadrement au lavis, à savoir 973 planches d'oiseaux et 35 planches diverses (insectes, coraux etc…), classées dans l'ordre de la numérotation. Il ne possède pas de titre, ayant été constitué à partir des 42 livraisons de 24 planches publiées de 1765 à 1783, sous la direction de Daubenton. Sont glissées dans trois des volumes des tables manuscrites, d'une écriture du XVIIIe siècle.

À l'origine, ces planches avaient été commandées par Buffon à François-Nicolas Martinet, peintre, dessinateur et graveur au Cabinet du Roi, réputé pour le réalisme de ses compositions, pour illustrer la partie ornithologique de son " Histoire Générale et Particulière avec la Description du Cabinet du Roi ". Grâce à son commanditaire, Martinet eut accès aux richissimes collections royales d'oiseaux naturalisés, à qui il sut redonner vie.
Le résultat est saisissant de réalisme et de beauté. Martinet fit le choix d'une composition simple et vivante : généralement un seul oiseau est représenté par feuillet, au sol, ou perché sur une branche. Les coloris sont traités à la gouache, au lavis et à l'aquarelle, avec une grande précision.

Etant donnés le coût de la production, et la lenteur de la mise en couleurs (l'entreprise mobilisa pourtant 80 coloristes des ateliers royaux), on estime qu'environ 450 suites seulement furent enluminées.

Buffon fut donc contraint de renoncer à son projet, et décida de publier séparément une Histoire Naturelle des Oiseaux, différente de la partie Ornithologie de son Histoire Naturelle Générale et Particulière, qui ne renferme que 262 gravures en noir.
Certaines des suites enluminées furent parfois réunies à un texte explicatif à partir de 1770 (10 volumes in-folio, ou grand in-4°). Ces exemplaires avec le texte ne comprennent presque jamais les 35 planches enluminées qui ne concernent pas les oiseaux.

D'autres séries de livraisons, comme celles de cet exemplaire, furent établies à l'époque, sans le texte, mais avec ces 35 planches. Du fait de leur rareté et de leur beauté, les collections complètes des Planches Enluminées de Martinet, sont considérées comme un des monuments les plus précieux de l'illustration ornithologique.

Paul Veyssière

Buffon was appointed by Louis XV keeper of the "Jardin du Roi", and the collection connected with it, the "Cabinet du Roi" in 1739. He augmented the collection of birds exponentially, increasing it to more than 800 species gathered from all four corners of the globe. In 1765 at Buffon's direction, Martinet began drawing and painting the collection, and engraved the plates under the supervision of Edme Daubenton. In the course of production, over 80 colorists and artists were engaged, ultimately producing 973 ornithological plate and 35 plates depicting various animals and corals. The plates were originally intended to illustrate the ornithological section of Buffon's "Histoire naturelle générale et particulière" but this idea was abandoned owing to the limited number of impressions the plates would yield.
"One of the most important of all birds books from the collector's point of view" (Stilwell, "Fine Bird Books. 1700-1900", 63).
(Cohen, 194 ; Nissen, IVB, 158 ; Brunet, I, 1379-1380 ; Stilwell, 63).
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :