FR
EN

31ème VENTE GARDEN PARTY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 102
Projet de vitrail à la gouache sur papier par Léger pour une église du Jura Suisse en 1953

Projet de vitrail à la gouache sur papier par Léger...
Projet de vitrail à la gouache sur papier par Léger...
Projet de vitrail à la gouache sur papier par Léger...
Projet de vitrail à la gouache sur papier par Léger...
Projet de vitrail à la gouache sur papier par Léger...

Projet de vitrail à la gouache sur papier par Léger pour une église du Jura Suisse en 1953

Fernand LÉGER (Argentan, 1881 - Gif-sur-Yvette, 1955)
Projet de vitrail, l'Arbre de vie, 1953

Gouache sur papier, signée du monogramme au tampon d'atelier "F.L." en bas à droite.
Au dos : authentifiée par Nadia Léger, épouse de l'artiste, avec cachet d'atelier.

Haut. 27,2, Larg. 17,6 cm.

Provenance :
- Collection Labier Morel ;
- Sylvain Durand ;
- Collection particulière bordelaise.

Gouache stained glass project on paper by Léger for a church in the Swiss Jura, 1953.

Cette œuvre est incluse dans le Répertoire des œuvres sur papier de Fernand Léger en préparation par Mme Irus Hansma.
Certificat joint par Irus Hansma en date du 29 mars 2013.

FERNAND LÉGER ET L'ÉGLISE DE COURFAIRE RENOUVELLE L'ART SACRÉ DANS LE JURA

Fernand Léger conçoit des vitraux, tant pour l'église du XVIIIe de Courfaivre, que pour l'université de Caracas. En 1953, cette église est rénovée et agrandie par Jeanne Bueche, architecte à Delémont. Les murs latéraux sont démolis et remplacés par un squelette en béton armé, permettant ainsi la création de deux nefs latérales. L'audace des paroissiens de Courfaivre les conduit à convier les meilleurs créateurs pour embellir leur église : Jean Lurçat est choisi pour la tapisserie et Remo Rossi pour l'autel et le tabernacle.

Fernand Léger est mandaté par Jeanne Bueche pour la création d'environ 100 m2 de vitraux afin de mettre en lumière les espaces devenus plus larges. Cette rencontre initie la renaissance de l'art religieux dans le Jura. Les thèmes choisis illustrent le Credo dans les dix médaillons des bas-côtés et les symboles de l'Eucharistie (les noces de Cana et la multiplication des pains) dans les vitraux du chœur.

Adjugé : 20 000 €

Pour aller plus loin
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :