FR
EN

6ème VENTE GARDEN PARTY A CHEVERNY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 229

PENDULE en biscuit et porcelaine à correspondance planétaire et astrologique,...
PENDULE en biscuit et porcelaine à correspondance planétaire et astrologique,...
PENDULE en biscuit et porcelaine à correspondance planétaire et astrologique,...

PENDULE en biscuit et porcelaine à correspondance planétaire et astrologique, signée de la Manufacture du duc d'Angoulême.

Juchés sur une terrasse en console renversée en biscuit, deux génies ailés en biscuit symbolisant les Beaux-Arts, la Peinture (la palette) et la Gravure (le stylet) encadrent le mécanisme d'horlogerie.

Base en porcelaine dure rehaussée de trois plaques en porcelaine peinte en grisaille de camaïeu gris-violine, aux allégories de l'Eau, du Feu et de l'Air.

Belle ornementation de bronze doré : griffes de lions, raies de cœur, oves, cannelures, rangs de perles, frises feuillagées ouvragées.

Beau modèle dont on aurait utilité à rechercher les planches d'ornemanistes tels Delafosse, Blondel, Forty (Gravures de pendules pour les œuvres d'art, 1772) ou encore Ducourg (Recueil de pendules néo-grecques, 1784-1790). Le décor en particulier des plaques en grisaille n'est pas sans rappeler Les Amours de Boucher, tant dans sa composition que son allégorie et sa symbolique.

Ou encore des petits Amours semblables sont généralement attribués J.-J. Caffieri.

C'est dans le désir d'imiter les belles porcelaines de Chine que le biscuit était réalisé à partir de 1751 : porcelaine blanche mate passée au four sans couverte. Rares sont les pendules en biscuit.

Deux exemplaires en sont conservés dans les collections nationales : en biscuit de Sèvres au château de Saint-Germain-en-Laye et au Musée des Arts décoratifs à Paris: « Vénus et son char ».

Même sous l'Empire, moins de dix modèles sont répertoriés de pendules en biscuit, la première fut la pendule de Percier.

Mouvement par échappement à cheville, « Amant repris par Lepaute », sonnerie à chaperon pour les heures et demies sur timbre, suspension fil de soie.

La Manufacture du duc d'Angoulême, l'une des plus remarquables fabriques, établie en 1771-1772, rue de Bondy, fut autorisée le 28 novembre 1781, et dirigée par Christophe Dihl, puis Dihl et Guerhard.

Biscuit en porcelaine dure très blanche et glacée, telle en est la caractéristique. Dihl, excellent chimiste ayant mis au point une palette minérale très poussée, la fabrique put sortir dès 1792 des peintures supérieures à celles de Sèvres.

Si nombreuses sont les pendules à correspondance astronomique, unique semble être cette pendule en biscuit à complication planétaire. Pendule à correspondance planétaire et astrologique. Le cadran en émail blanc présente cinq aiguilles. Deux en laiton doré repercé de fleurs de lys indiquent les minutes et les heures, les trois autres en acier blanc. La première, une trotteuse centrale unique, indique les secondes en battant les demi-secondes. La deuxième, en aiguille double, indique les sept jours de la semaine et le signe planétaire correspondant. La troisième, le quantième du mois grégorien à trente et un jours.

Le tableau à correspondance planétaire et astrologique indique :

dimanche – Soleil = or

lundi – Lune = argent

mardi – Mars = fer

mercredi – Mercure = mercure

jeudi – Jupiter = étain

vendredi – Vénus = cuivre

samedi – Saturne = plomb



Ces allégories de sens alchimique ou ésotérique comme l'inscription (en grec ancien) sur le livre ouvert que regarde l'un des Amours à l'inscription en grec ancien indiquent l'importance de la commande pour son destinataire: personnage du siècle des Lumières passionné d'alchimie ou de recherche planétaire.

Parfait état de marche. (deux restaurations au biscuit.)

Marque à deux reprises en creux: .Manufacture du duc d'Angoulême.

Louis XVI.

Haut. 47 cm, Long. 47 cm.

Adjugé : 32 014 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :