FR
EN

25ème VENTE AUX ENCHÈRES À CHEVERNY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 327

Auguste MAJORELLE (Lunéville 1825 - Nancy, 1879)Cache-pot.Céramique à l'imitation du...
Auguste MAJORELLE (Lunéville 1825 - Nancy, 1879)Cache-pot.Céramique à l'imitation du...
Auguste MAJORELLE (Lunéville 1825 - Nancy, 1879)Cache-pot.Céramique à l'imitation du...
Auguste MAJORELLE (Lunéville 1825 - Nancy, 1879)Cache-pot.Céramique à l'imitation du...
Auguste MAJORELLE (Lunéville 1825 - Nancy, 1879)Cache-pot.Céramique à l'imitation du...

Auguste MAJORELLE (Lunéville 1825 - Nancy, 1879)
Cache-pot.

Céramique à l'imitation du laque à décor japonisant de chrysanthèmes or sur fond noir. Prises en forme de tête de félin monstrueux.

Marque en creux au blason de la ville de Toul et initiales "AB" pour Aubry-Bellevue.
Fin du XIXe siècle.

Haut. 31, Diam. 47 cm. (fêles, petits manques, restaurations).

Un cache-pot identique au décor différent est conservé au musée d'Art et d'Histoire de Toul. Il est reproduit dans le catalogue de l'exposition "Couleurs et Formes, l'héritage du XVIIIe siècle dans l'école de Nancy" (Roselyne Bouvier, Musée de l'École de Nancy, Somogy éditions d'Art, p. 70, Paris, 2005).

Auguste Majorelle, père de Louis Majorelle, installe son atelier en 1858 à Toul où il collabore avec la faïencerie Toul-Bellevue. Il invente la technique de laquage sur céramique qu'il brevète en 1864. Fort de son expérience des faïences peintes, il s'intéresse à cette technique qu'il personnalise en ajoutant des poudres de métaux. Il dépose pour cela un nouveau brevet d'invention en 1878 pour «l'incrustation de faïence combinée avec le décor de la laque». Nombre de ses productions présentent une ornementation japonisante. De fait, Auguste Majorelle apparaît comme un précurseur de l'École de Nancy, de l'Art Nouveau.

Estimation : 300 € ~ 500 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :