FR
EN

arts+design #4

 
Consulter les détails de la vente

Lot 78

René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...
René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de...

René GABRIEL (1890-1950)
Cinq sièges formant mobilier de salon ou de bureau :

- Trois CHAISES en chêne à dossier renversé et composé de trois barreaux épousant la forme du dos, l'assise garnie de lanières de cuir entrecroisées. Quatre pieds, les antérieurs droits et les postérieurs gaines réunis par une entretoise circulaire. (H. 78, L. 41, P. 42,5 cm.)
- Deux FAUTEUILS reprenant la même structure avec des accotoirs détachés à enroulement en léger retrait du piétement. (H. 85,5, L. 59, P. 54 cm.)

Travail entre 1930-1950.

Modèle à rapprocher de :
- Chaises : BRUNHAMMER, Yvonne, Le mobilier français 1930-1960, Paris, Massin, 1997, p. 104.
- Fauteuils : GENECEY, Pierre, René Gabriel, Paris, Norma, p. 125-126.

Diplômé de l'École des arts décoratifs en 1917 après une formation initiale à l'École Germain Pilon de Paris, René Gabriel s'engage dès les années 1930 en tant que défenseur d'un mobilier moderne pour tous. Son mobilier solide à prix modeste tend à répondre aux besoins d'ameublement de ses contemporains. Pour entreprendre cette réduction des coûts, il conçoit ses meubles à partir de matériaux économiques tels que le chêne ciré ou le hêtre verni découpés mécaniquement et assemblés par modules pour une " fabrication d'éléments de mobilier divers ". Il propose au Salon des artistes décorateur de 1934 un modèle de fauteuil très similaire à celui que nous défendons. Il use ainsi des accotoirs à enroulement et des lanières de cuir tressées. Mais son attachement à la production de meubles populaires prend tout son sens lors de la Reconstruction. En effet, il prend part à l'ameublement des immeubles d'habitation d'Auguste Perret au Havre. Les salles à manger comprennent ainsi un " buffet, une table rectangulaire, des chaises et des fauteuils dont " l'assise est tendue de lanières de cuir entrecroisées " (in BRUNHAMMER, Yvonne, Le mobilier français 1930-1960, Massin, p. 104). Notre chaise et notre fauteuil s'inscrivent pleinement entre le modernisme et " style Reconstruction " des années 1945-1950 de René Gabriel.

Estimation : 1 000 € ~ 2 000 €

Pour aller plus loin
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :