FR
EN

AUTOGRAPHES & SOUVENIRS HISTORIQUES - VENTE REPORTÉE JUSQU'À NOUVEL ORDRE

 
Consulter les détails de la vente

Lot 115

[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...
[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en...

[Indre-et-Loire - Documents historiques]

Lot de + de 40 pièces, en majorité écrites de la ville de Tours, fin du XVIIIe et XIXe siècles. Dont lettres à entêtes et vignettes - Correspondance de commissionnaires en vins de Vouvray dont L.A.S. de Prudent-Jean BRUSLEY (1759-1847), ancien maire de Tours et député : " 30 mai 1841, à l'exposition brillante qui vient d'avoir lieu à Tours de nos produits industriels et de ceux des départements limitrophes, il a été présenté par M. Benoît mécanicien un petit modèle d'un pressoir à engrainage de son invention. Suivant le prospectus qu'il a répandu, il paraît que ce pressoir a été adopté avec succès dans un certain nombre de départements et notamment par vous dans l'Ardèche. M. Benoît, instruit, je ne sais par qui, que je possède un grand vignoble et que je suis ami des arts, a pris la peine de venir à ma campagne pour me donner connaissance de son modèle. Le système de nos pressoirs en bois est si grossier, si inintelligent et d'un entretien dispendieux que je me déciderais de suite en faveur du nouveau système si j'avais la certitude que lui-même ne comporte pas des inconvénients plus graves… " - L.A.S., 21 messidor an VIII, réclamation d'un officier de l'armée de la République pour être rétribué des campagnes d'Italie de l'an VII et VIII - L.A.S., 27 décembre 1826, d'un officier en garnison à Tours : " (…) Je suis bien aise d'avoir quitté les gardes, je me trouve le 3e lieutenant en premier du régiment, ainsi je crois que la grade de capitaine m'arriverez assez tôt pour me dédommager du peu d'avancement que j'ai eu à la compagnie. Je suis bien monté, j'ai un beau chien de chasse, je chasse beaucoup. Les environs de Tours sont charmants et giboyeux. La garnison est très agréable, les femmes sont jolies, coquettes et carnassières. Les Anglais font les frais des grandes soirées, partout on veut de nous et aussi partout nous nous trouvons avec une humeur fort gaillarde. Mr marquis de Podenas [Henri de Podenas] me témoigne beaucoup d'amitié, il se rappelle que j'étais là-bas avec lui… " - L.A.S., 4 mai 1807, Georges Alexis MOCQUERY (1772-1847), général de l'Empire - Correspondance d'Anglais vivant à Tours, 1826-1827 - L.A.S., 29 avril 1837, André JEUFFRAIN, numismate - 2 L.A.S. Dominique DUFÊTRE vicaire général à Tours de 1824 à 1842 - 2 L.A.S., 1840, Alexandre CHARVOZ dit La Paraz (1797-1853), prêtre curé de Montlouis, obligé de démissionner en 1843 en raison de ses publications prophétiques et illuminations délirantes, rejoignit en septembre 1843 à Londres Naundorf le prétendant " Louis XVII " pour le convertir ; relate des miracles et prophéties qui se sont déroulé dans la campagne tourangelle - Commission d'appointements au service des fourrages avec une superbe vignette " Equipages militaires " - Lettre imprimée de l'an II du général Descloseaux - Menu servi lors de l'inauguration de la statue Jeanne d'Arc à Chinon, 13 août 1893 - etc.

Estimation : 50 € ~ 100 €

Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :