FR
EN

31ème VENTE GARDEN PARTY

 
Consulter les détails de la vente

Lot 94
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec une exceptionnelle patine tricolore sur un marbre d'Hébrard, demeurées dans la famille Bernheim depuis leur création en 1905.

Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...
Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec...

Deux panthères marchant en bronze par Bugatti, numéroté 1, avec une exceptionnelle patine tricolore sur un marbre d'Hébrard, demeurées dans la famille Bernheim depuis leur création en 1905.

Rembrandt BUGATTI (Milan, 1884 - Paris, 1916)
"Deux panthères marchant", tirage 1, 1905.

Sculpture en bronze à patine polychrome : bruns nuancés noir et vert.
Signée sur la terrasse "RBUGATTI" et datée "905".
Fonte à la cire perdue avec le cachet du fondeur "CIRE PERDUE A.A HÉBRARD", et le numéro de tirage manuscrit "1" à côté du cachet.

Haut. 23, Long. totale : 101,5, Larg. 25,5 cm.

Socle d'origine de la maison Hébrard en marbre " vert de mer ", avec des inclusions ferrugineuses, répondant à l'exceptionnelle patine polychrome du bronze.
Haut. 7,5, Long. 97,5, Larg. 29,5 cm.
Haut. totale : 32 cm.

Provenance : collection André Bernheim (1879-1966), pour la décoration de son appartement du 81 rue de Lille à Paris ; par descendance.

Certificat d'authenticité par Madame Véronique Fromanger en date du 25 avril 2019.
Certificat bien culturel de libre circulation hors du territoire français.

Two walking panthers in bronze sculpted by Bugatti, numbered 1, with an exceptional tricolor patina on a Hébrard marble, which have remained in the Bernheim family since their creation in 1905.

Exposition privée à Paris sur rendez-vous, les 4 et 5 juin (06 68 88 65 43).
Private exhibition in Paris by appointment, June 4 and 5 (+33 6 68 88 88 65 43)

Bibliographie :
- Véronique Fromanger, "Une trajectoire foudroyante / A meteoric rise, Rembrandt Bugatti, sculpteur, répertoire monographique", éd. de l'Amateur, modèle répertorié sous le n°127 "Deux panthères marchant" (C.R.1987 p. 117 et R.M 2010), éd. de l'Amateur, Paris, réédition des Arènes de 2016, p. 298 et p. 53.

Oeuvres en rapport :
- Le plâtre de cette oeuvre, conservé au musée d'Orsay à Paris (réf. 3576), est décrit ainsi dans les archives Bugatti : "Deux panthères marchant = mâle patte avant levée et femelle, similaire à la troisième du groupe précédent ".
- Un autre bronze de ce modèle a été présenté en vente publique, sans numéro de tirage, avec une patine bruns nuancés, vente Sotheby's, Londres, le 4 avril 1990, "The Property of Alain Delon", n°274.

Expositions temporaire :
- 1906, " Collection A.A. Hébrard, fondeur d'art ", Galerie A-A. Hébrard, Paris (bronze, titré " Deux Panthères, 26 x 98 x 25 cm, exécution limitée à trois cires, (2000 francs) ".
- 1988, " Les Bugatti d'Alain Delon ", Galerie Charles Bailly, Paris, la fonte sans numéro de tirage.
Reproduit p.44 du catalogue d'exposition.

Pour prolonger sur rouillac.com :
- "Deux panthères marchant par Bugatti et A.A. Hébrard" par Véronique Fromanger.

ANDRÉ BERHNEIM
Né le 22 octobre 1879 à Toul en Meurthe-et-Moselle, André Bernheim investit dans l’immobilier à Paris, où il épouse à la mairie du VIIe arrondissement le 18 juin 1907 la pianiste Suzanne Cohen, élève d’Alfred Cortot. Le couple fréquente les galeries d’art, meublant avec goût leur appartement du 81 rue de Lille. On y retrouve une toile postimpressionniste par Picabia, comme un Baiser de Rodin aux côtés de ce bronze. Exposées par Hébrard pour la première fois dans sa galerie en 1906, ces Panthères marchant sont alors proposées pour la somme de 2 000 francs. En 1921, l’appartement est décoré par le duo Sue et Mare ; les meubles imaginés pour les Bernheim sont d’ailleurs inscrits sous ce nom dans la « liste des modèles créés à ce jour et portés au livre de références » des décorateurs en 1927. Éprouvé par la disparition de son épouse en 1922, André Bernheim est frappé une seconde fois par le malheur, avec la mort en déportation de sa fille ainée. Intime du peintre Lévy Dhurmer, dont il est le mécène, André Bernheim sera aussi son légataire et exécuteur testamentaire. Il décède à Paris le 12 février 1966.

Adjugé : 1 100 000 €

Pour aller plus loin
Inscrivez-vous à notre newsletter :
Suivez-nous :