TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
Plan de la rade de Boston en 1782

[ROCHAMBEAU, Jean-Baptiste Donatien, de Vimeur comte de].
États-Unis - Plan de la rade de Boston, 1782.


 

« Plan d’une partie de la rade de Boston pour faire connaître le dispositif de ses déffenses ». [1782].

Plan manuscrit, dessiné à la plume et à l’encre sur un fin papier ocre filigrané, non daté et non signé, en 4 sections montées sur toile et pliées.
 Au dos, inscriptions à l’encre « Plan d’une partie de la rade de Boston pour faire connaître le dispositif de ses déffenses – doublé ».
 Figurant la position de la flotte française dans la rade de Boston, sous le commandement du marquis de Vaudreuil, ainsi que les batteries de défense côtière disposées sur les îles. Reliefs représentés par des hachures. L'échelle y figure en toises. Légende lettrée en français permettant d'identifier les points géographiques d'intérêtet les fortifications, ainsi que les navires et leurs commandants.
 
Haut. 23,5 Larg. 53 cm.
 
Le plan présente des imperfections : notamment des bordures irrégulières, des traces de plis et froissures, ainsi que des petits manques dans les zones de plis. Le papier utilisé est un papier peu épais et fragile.


CERTIFICAT DE SORTIE DU TERRITOIRE FRANÇAIS

 Provenance :

  • Jean-Baptiste de Vimeur, comte de Rochambeau (1725-1807).
  •  Par descendance, dans la mêmefamille

Autres versions connues :

  • Library of Congres, Washington : le plan définitif, dessiné à l’encre et aquarellé sur papier épais,et de dimensions légèrement plus petites (21 x 48 cm) est conservé dans la collection (gm71000979).
  • Ministère de la guerre, Paris: d’après l’inventaire de Karpinsky (n°121) un plan y était conservé avant 1928 sous le titre « Plan D'une Partie de la Rade de Boston. Pour faire Connaitre Le Dispositif de Ses Deffenses »


LA FLOTTE DE VAUDREUIL

A signaler que les conservateurs de la bibliothèque du Congrès datent ce plan de 1778 représentant l’escadre française sous les ordres de l’amiral comte d’Estaing. Or, il ne s’agit nullement d’un plan daté de1778, mais bien d’un plan dessiné en 1782 représentant l’escadre française, commandée par Louis-Philippe de Rigaud marquis de Vaudreuil, mouillant dans la rade de Boston, du mois d’août au mois de décembre 1782.

Le 10 août 1782 Vaudreuil arriva dans la baie de Massachusetts et fit mouiller ses vaisseaux devant la ville de Boston, sur ordre du comte de Rochambeau qui lui avait demandé de se mettre à sa disposition pour embarquer son armée à Boston en cas de nécessité. Le 15 août, le vaisseau de ligne de 74 canons Le Magnifique s’échoua sur la côte rocheuse de l'île Lovells, à l'entrée du port de Boston. Comme l’indique notre plan au point n°16 : « Le Magnifique échoué ». Du 3 au 6 décembre 1782, le général de Rochambeau fit embarquer une partie du corps expéditionnaire qu’il commandait depuis 2 ans (environ 4 000 hommes), et en confia le commandement au baron de Vioménil. Ces troupes furent destinées à renforcer les possessions antillaises menacées par une attaque anglaise.