TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
PENDULE A LA CHEVRE ET BACCHANTE





CHÈVRE et BACCHANTE.

PENDULE en bronze ciselé, doré à deux tons - et patiné figurant une bacchante étendue sur une peau de bête, dénudée, tenant, d'une main, une coupe et, de l'autre, une grappe de raisin. À ses pieds gît une aiguière servant d'appui à un putto élancé, son sac empli de raisins. Le cadran est entouré de pampres de vigne sur lesquels évolue une chèvre acrobate.
Le socle de marbre blanc est de forme rectangulaire, à ressaut central. Il est incrusté d'une plaque en bronze doré figurant une procession de putti buvant, jouant de la musique et entraînant une chèvre. Flanqué de deux niches circulaires garnies d'une coupe de raisins, il repose sur dix pieds toupie.

Le cadran émaillé blanc indiquant les heures et les minutes en chiffres arabes est signé "Léchopié à Paris".

Louis XVI, fin XVIIIème siècle.

Haut. 47, Larg. 42, Prof. 11cm.
Parfait état de marche.

Provenance : château du Chinonais, Touraine.

Adam LÉCHOPIÉ, maître en 1758, est apprécié pour la grande qualité des caisses abritant ses mouvements. Elles sont réalisées par les plus grands bronziers de son temps, comme Thomire, les Saint-Germain, Vion ou encore Osmond. Parmi ses clients figurent MM. Sollier, Beaujon et le marquis de Brunoy.

La différence de patine, noire pour la bacchante, et dorée pour la chèvre, de cette caisse est la marque d'un bronzier talentueux. Il n'est pas rare, dans la mythologie, de voir la vigne et la chèvre associées. En effet, Zeus transforme son fils illégitime Dionysos/Bacchus en chevreau, pour le protéger de la jalousie d'Héra. Les caprinés comptent, ainsi, parmi les animaux les plus souvent sacrifiés à ce dieu, ou associés à ses cortèges de bacchantes.

Cependant, l'histoire des Arts décoratifs ne retient que peu de pièces présentant cette association :
- Seul un chenet, attribué à Pierre Gouthière provenant du mobilier de la Reine Marie- Antoinette à Trianon, présente deux chèvres affrontées mangeant du raisin. Il est aujourd'hui conservé au Museum of Fine Arts de Boston.
- Une autre paire de vases de Sèvres, montés " à anses en béliers " par Thomire en 1784 pour l'appartement du Roi à Versailles, est conservée par la Couronne britannique.

Bibliographie :
- Pierre VERLET, "Les Bronzes Dorés Français du XVIIIe siècle", éd. Picard, 1987, p. 44 et p.125 (reproduits).
- Jean-Dominique AUGARDE, "Les Ouvriers du Temps", éd. Antiquorum, Genève, 1996, p. 343.