TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
DEMETER CHIPARUS, DANSEUSE




Démeter CHIPARUS (Dorohoi, 1886 - Bagneux, 1947)
Danseuse, circa 1925.

Sculpture chryséléphantine, bronze émaillé à froid et partiellement argenté et doré. Sur une base en placage d'onyx polychrome, signée sur le socle "DH. CHIPARUS".

Ce modèle de danseuse, produit à partir de 1922, est édité par la fonderie des Neveux de L. Lehman à Paris.

Haut. 32, Long. 25, Larg. 6 cm. (sculpture seule).
Haut. 47, Long. 25, Larg. 12 cm. (avec socle).
(mains accidentées).

Provenance : collection particulière, Paris.

Bibliographie :
- Alberto SUAYO, "Chiparus, un sculpteur art déco", éditions Abbeville, 1993, modèle similaire reproduit page 127.
- Exemplaire similaire dans la vente Dray, 6 juin 2006, Paris, Christie's, n°137.

Le mouvement " Art Déco " naît du choc de la Première Guerre Mondiale et s'éteint avec la Seconde. Logé dans l'œil du cyclone, c'est un oasis de lignes pures, de richesses et de modernité. Déméter Chiparus est le sculpteur le plus significatif du mouvement. Né en 1886, en Roumanie, ses danseuses et ses enfants rieurs constituent l'essentiel de son œuvre, entre les années 1914 et 1933. Chiparus s'inspire du théâtre français, de l'Égypte antique, mais surtout des Ballets Russes de Serge de Diaghilev. Ses sculptures de danseuses gagnent ainsi une grâce et une souplesse presque surnaturelles. Elles sont dites chryséléphantines : du grec " chrysós ", l'or, et " elephántinos ", l'ivoire. Le Zeus de Phidias à Athènes, troisième Merveille du Monde, est l'exemple le plus célèbre et le plus impressionnant, avec ses 12 mètres de hauteur, de statue chryséléphantine. L'épiderme des figures de Chiparus est effectivement en ivoire, le costume en bronze ou en argent, le socle est, pour les plus belles pièces, en onyx. Le luxe des matériaux et le précieux de la finition correspondent au goût de des amateurs d'Art Déco : la recherche de la nouveauté en conservant l'exigence de la pièce unique.