TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
CHEVERNY 2012

En route !

pour la 24e vente à Cheverny

avec les tableaux de René Clément…


…à découvrir au tournant !


Philippe, Aymeric et Gabriel Rouillac




CHEFS-D'OEUVRE À DÉCOUVRIR

en l'Hôtel de Ville de Tours les 30et 31 mai et le 1er juin 2012

Avant leur vente àCheverny les 10 et 11 juin

Les chefs-d’œuvre du réalisateur René Clément et des trésors de collections tourangelles sont exceptionnellement présentés dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville de Tours, à l'invitation du Sénateur maire Jean Germain, du 30 mai au 1er juin 2012, avant leur mise en vente au château de Cheverny les 10 et 11 juin par les commissaires-priseurs Philippe et Aymeric Rouillac.

Premier cinéaste élu à la section des créations cinématographique de l’Académie des Beaux-Arts, primé à plusieurs reprises à Cannes, Venise ou aux Oscars, René Clément (1913-1996) a signé certains des plus beaux films de l’après-guerre : « Jeux interdits » ou « Paris brûle-t-il ? ». Depuis son premier Grand prix à Cannes en 1946, René Clément achetait un tableau à chaque sortie de film. Cette collection de 13œuvres inconnues à ce jour était jalousement conservée dans son hôtel particulier monégasque.  Elle offre la part belle aux peintres fauves comme Van Dongen, Derain ou Vlaminck, sans oublier les maîtres que sont Renoir,Buffet ou Dufy. Elle réunit portraits, paysages et natures-mortes... présentant de troublants liens avec ses films.

Les influences croisées entre cette collection de peintures et l'œuvre cinématographique du réalisateur font l'objet d'une étude en partenariat avec l'Université de Tours. Transversalité, complémentarité et parallélisme : la collection Clément sous-tend son œuvre et la prolonge. Ce partenariat entre une Maison de vente et une Faculté est une première dans le marché de l’artfrançais. L’étude sera présentée par ses auteurs lors de l’avant-première tourangelle. Elle jette un pont inattendu entre troisième et septième art. Si une collection est l’histoire d’une vie, la collection de tableaux de René Clément participe aussi à l’histoire du cinéma.

Des« trésors » provenant de collections privées tourangelles partageront les cimaises de l’Hôtel de Ville. Les portraits du XVIIème siècle de Théodore Bretonneau et de sa famille sont un hommage à celui qui a forgé l’expression du« Jardin de Touraine ». La découverte de trois manuscrits -autopsies, inédits de son arrière-arrière-petit-fils le célèbre médecin Pierre Bretonneau est un événement, alors que les célébration du 150ème anniversaire de sa naissance battent leur plein. Une gouache -d'une série de trois, par Alexandre Calder offerte à son notaire et une sculpture de Max Ernst rappellent le rôle du Val de Loire dans la création au XXème siècle. Une toile impressionniste disparue de Camille Pissaro retrouvée en Touraine par Maître Rouillac, la Baby Bugatti électrique de 1929 avec laquelle jouaient les enfants du garagiste de Saint-Aignan-sur-Cher et un portrait imaginé de Balzac enfant, conservé dans un château du Chinonais,complète cette section consacrée aux trésors des collections tourangelles.

Exposition publique, entrée libre.
Les 30 et 31 mai de 10 à 20h30,
Le 1er juin de 10 à 12 heures.
Hôtel de Ville de Tours place Jean Jaurès – Tours.
« René Clément, entre palette et pellicule »
Jeudi 31 mai à 10 heures
Présentation de la collection de René Clément,
par les étudiants de l’Université François-Rabelais.

Vente à Cheverny
Le dimanche 10 juin et le lundi 11 juin2012 par Philippe et Aymeric Rouillac,
Tél. 02 47 61 22 22