TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
ARTE - "COMMISSAIRES-PRISEURS !"

Une immersion dans l’univers méconnu des ventes aux enchères en compagnie de Philippe Rouillac et de son fils Aymeric.

À la fois passeurs d’objets et conteurs d’histoires, Philippe Rouillac et son fils Aymeric sont commissaires-priseurs à Vendôme. Cette année encore, ils s’emploient à réunir de précieuses pièces en vue de leur grande vente au château de Cheverny. Cette série de quatre films documentaires réalisée pour la chaine ARTE en 2012 suit la préparation de l’événement, entre doutes et enthousiasme, et nous immerge dans l’univers passionnant et méconnu des ventes aux enchères.

 

Épisode 1 : "Chasseurs de trésors"

cliquez sur l'image pour visualiser un extrait

Chaque année, l’étude de Philippe Rouillac organise une prestigieuse vente aux enchères au Château de Cheverny. Quelques mois avant l’événement, les Rouillac père et fils traquent des objets de prestige afin de proposer à la vente une collection exceptionnelle.
 

Épisode 2 : "Les Sherlock Holmes"


cliquez sur l'image pour visualiser un extrait

Pour que chaque objet soit digne de figurer dans le catalogue de la vente, les Rouillac doivent en remonter l’histoire : certifier le nom du créateur, authentifier les propriétaires successifs, etc. Commencent alors de longues enquêtes sur les routes de France et d’Europe, à la recherche d’indices et de détails précieux.
 

Épisode 3 : "Le Savoir-vendre


cliquez sur l'image pour visualiser un extrait
 
Le catalogue de la vente de Cheverny terminé, les Rouillac mettent tout en œuvre pour attirer et faire rêver les acheteurs potentiels : préparation des expositions, relance des invités triés sur le volet, interviews dans lesquelles père et fils rivalisent d’anecdotes historiques.
 

Épisode 4 : "L'Apothéose"

       

cliquez sur l'image pour visualiser un extrait

Le jour de la vente aux enchères, le château de Cheverny devient un musée éphémère, un théâtre vivant qui réunit autour d’une même passion esthètes et collectionneurs, conservateurs de musées, milliardaires anonymes, chineurs modestes ou badauds épatés. C’est là que se joue la réussite ou l’échec de l’étude des Rouillac...